12/01/2013

Déjà décembre...

Cela signifie qu’il ne me reste plus que 23 jours pour accomplir une montagne de choses. Par chance, l’étape de mon projet « pouliches » qui m’est la moins agréable est terminée! Oui, oui, j’ai assemblé les cinq pouliches et il ne me reste plus qu’à les décorer… ce qui est la deuxième étape la moins agréable du projet. 


Je blague, ce n’est pas si désagréable de décorer les pouliches, c’est seulement qu’elles ont toutes une crinière stylisée et que je vais avoir beaucoup de mal à figurer comment les reproduire le plus fidèlement possible, dans le noir entre deux crises de Monstre#3.

Je m’applique aussi à savourer le fait que Monstre#2 est encore assez jeune pour accepter les explications les plus recherchées qui soient. Voyez-vous, au moment d’écrire ces lignes, Monstre#2 s’est pointée derrière moi et n’a pas manquer de s’exclamer :


          -          Oh wow! C’est les pouliches que je veux!
          -          Hein? Ah… euh… maman regarde des photos sur internet… *fermeture ninja de la fenêtre*
          -          J’aimerais tellement que tu me les fasses…
          -          Peut-être plus tard ma belle, maman a pas beaucoup le temps de tricoter avant Noël.

Drame évité de justesse! D’ailleurs, je me permets de poursuivre le billet seulement parce que PapaMonstre est descendu à la salle de jeux avec Monstre#2 et #3 et que ça limite le risque potentiel que Monstre#2 ne revoit la photo et ne constate que les fameuses pouliches sont sur notre divan!

J’ai aussi fait beaucoup de progrès au niveau des bonhommes de neige; il ne me reste plus que huit têtes à faire avant de passer à l’assemblage. Bon, il me reste également une armée de petits chapeaux à faire, mais c’est tellement rapide que je ne m’en formalise pas.

Tranquillement mais sûrement, Noël arrive chez les Monstres. Le sapin est installé et nous attendons que Monstre#1 soit ici pour le décorer tous ensemble. Il n’y a que les lumières qui y ont déjà trouvée leur place puisqu’il s’agit de l’étape réservée à PapaMonstre.


Par chance, décembre n’est pas que synonyme de pression et stress! En effet, Monstre#2 et moi nous sommes ruées sur nos calendriers de l’avent ce matin! Si je n’y ai pas découvert de chocolat, je peux dire que PapaMonstre et moi avons très hâte de savourer ce petit plaisir quotidien… entre deux changements de couches ou crises de tout genre!


Parlant de se faire plaisir, Monstre#2 nous a fait des biscuits hier. Ils étaient succulent (merci Pillsburry!) et elle était tellement fière d’elle. Voyez-vous, c’est elle qui a ajouté l’ingrédient secrèt!



Rien de tel que de bons biscuits chauds fraîchement sortis du four… même s’ils ne sont pas tout-à-fait identique.


Sur ce, je quitte l’ordinateur histoire d’essayer de sortir aujourd’hui. C’est un tour de force majeur puisque Monstre#3 n’a encore presque pas dormi, mais PapaMonstre et moi sommes à la veille de prendre racines à force de rester enfermé!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire