9/22/2013

Déjà l'école...

Et oui, il y a quelques jours déjà que je cogite ce billet; Monstre#2 a commencé l’école la semaine dernière. Bon ce n’est que la pré-maternelle, mais c’est quand même une étape importante pour notre grande princesse, un premier pas vers l’indépendance.



Si l’expérience de prendre l’autobus pour la première fois était très excitante pour Monstre#2, son grand frère était très heureux d’enfin avoir un rôle concret à jouer, seul, auprès de sa petite sœur. Il y avait déjà plusieurs semaines qu’il attendait le moment où il allait être responsable d’amener sa sœur à l’école, histoire d’être l’homme de la situation, mais aussi parce que notre grand garçon doit normalement s’asseoir seul pour éviter les débordements.

Par contre, PapaMonstre a fait des représentations et les chauffeurs concernés étaient d’accord pour que nos petits monstres puissent prendre place ensemble.

Et il a fait ça comme un expert, s’assurant d’amener sa sœur jusqu’à son groupe avant d’aller rejoindre ses amis dans la cours d’école. Il faut dire qu’il angoissait un peu à l’idée qu’elle se colle à lui devant ses amis, donc la meilleure stratégie était de la refourguer à l’institutrice de pré-maternelle qui attendait ses petites grenouilles du matin.

Blagues à part, il y avait de quoi être touché en voyant notre grand bonhomme prendre un coup de vieux lui aussi en devenant responsable de Monstre#2 pendant le trajet d’autobus.

Pour sa part, Monstre#2 était bien heureuse de découvrir sa classe, son enseignante, son crochet, la salle de bain de l’école… bref, un million de nouvelles choses qui feront maintenant parti de son quotidien. Du moins à raison de deux avant-midi par semaine. 

Comme c’était la première journée, les parents étaient invités à rester, histoire d’être eux aussi accompagnés dans cette grande étape qui commence… la fameuse coupure du cordon. J’ai été soulagée fière de constater que, mis à part quelques petits dérapages, Monstre#2 n’aura pas causé de scène majeure tel que le veut trop souvent sa personnalité débordante.

Elle aura de la répartie, c’est certain, puisqu’elle s’est permis dès l’introduction de reprendre son enseignante qui trouvait sa sirène bien belle…

Monstre#2 : C’est Rosette ma poupée sirène!

Prof : Elle est très belle, est-ce que c’était un cadeau où tu étais là quand elle a été achetée?

Monstre#2 : Ben non! C’est ma maman qui l’a tricoté! (attitude +1)

Prof : Hein pour vrai? (Je suis rouge tomate, vive l’attention, oui oui c’est vrai) Tu es chanceuse Monstre#2, ta maman c’est une artiste! (Je suis vraiment gênée!)

Monstre#2 : Euh, non c’est pas peinturer, c’est TRICOTÉ, c’est pas une artiste ma maman, ELLE A DU TALENT! (attitude + 99999999999)

*rires généraux dans la classe, la glace est définitivement brisée*

Mais c’est vrai, la glace est brisée, Monstre#2 fréquente maintenant l’école. C’est une grande fille qui fait ses premiers pas dans sa vie de personne, ses premiers pas hors de sa vie d’enfants.

Bien entendu, c’était une étape émouvante pour PapaMonstre et moi, pour Monstre#1 et #2 aussi…

Puis nous avons eu droit à la crise de bacon devant l’école au moment du départ.

Non, pas parce qu’on la laissait là, mais plutôt parce qu’on voulait la ramener avec nous parce que le trajet de bus est très long (40 minutes!!!!). Elle aurait vraiment préféré prendre le bus.

Monstre#1 s’est empressé de l’agripper et de la pousser dans notre camionnette… Avec toute ses forces de petit garçon de sept ans, il a presquer soulevé sa soeur de quatre ans dans son empressement! La honte, voyez-vous, d’avoir une petite sœur qui fait une crise monumentale devant tous ses amis. Nous avions l’air d’une famille de kidnappeurs en puissance à l’entendre hurler en étant installée de force dans le véhicule familial...

Finalement, je crois que j’ai encore une petite fille quelque part derrière les petites lunettes rose qui trônent sur ce petit nez…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire