9/30/2013

Je pensais que l’hiver s’en venait…

Les dernières semaines n’ont pas été très clémentes côté température, on sentait bien que l’hiver s’en vient! Puis cette semaine nous avons un redoux, l’été des indiens comme on dit, et on ne sait plus du tout comment s’habiller pour faire des activités. C’était le cas en fin de semaine avec notre sortie annuelle « aux pommes ». L’année dernières on gelait avec nos gros chandails de laine et nos mitaines, cette année on aurait pu y aller en culottes courtes et on aurait probablement eu chaud quand même.

Vous devinerez donc que les conditions n’étaient pas propices pour un « shooting » photo en bonne et due forme avec les chapeaux pommes… Monstre#2 s’est quand même sacrifiée pour la cause, par chance qu’elle adore se faire prendre en photo, mais je n’ai pas eu le cœur d’imposer la chose à Monstre#3.


Toujours en lien avec la température estivale, je dois admettre que je ne travaille pas beaucoup sur la couverture de Monstre#2. Il faut dire qu’elle est de plus en plus imposante et qu’il fait réellement chaud à crocheter tout en étant enfouie en dessous.


Ceci dit, c’est une bonne nouvelle pour les tricots clandestins puisqu’ils deviennent très intéressants pour faire une pause de couverture. J’ai donc complété le maillot de la sirène de Monstre#2, maintenant c’est vrai qu’il ne me reste plus qu’à lui faire un visage et des cheveux.


Le plus amusant dans tout ça, c’est que Monstre#2 ignore toujours qu’elle recevra cette sirène. Je ne suis pas peu fière d’avoir réussi à lui cacher la chose jusqu’à présent. Par contre, elle commence sérieusement à s’interroger sur le projet dont l’assemblage sera surement cauchemardesque… mais je n’en suis pas à l’assemblage, il me reste encore beaucoup de pièce à tricoter et à crocheter avant d’en arriver là… ah ce qu’on fait pour l’amour de nos enfants!

9/27/2013

L’étape difficile…

Mine de rien, j’ai terminé de crocheter les sirènes de Monstre#3 et Monstre#2 et il ne me reste plus qu’à les décorer. C’est ce que j’appelle l’étape difficile parce que c’est vraiment pénible, pour moi, de faire des cheveux de poupées.


Pourtant, j’ai essayé plusieurs méthodes et je croyais bien trouvé une façon moins laborieuse, mais non… je n’aime tout simplement pas l’effet des cheveux cousu qui doivent tenir en place sous peine de dévoiler un crâne de poupée. 

Petit fait cocasse; les deux sirènes sont loin d’être identique alors que j’ai vraiment fait très attention pour suivre le patron comme il faut. Disons que si j’ai été pressée par moment j’ai pu faire quelques oublis, mais sommes toute je suis quand même contente.

Il faut dire que ce que j’aime bien  des peluche artisanale c’est justement cette effet unique à chacune. Je suis peut-être énormément un peu quétaine, mais je crois qu’on oublie trop souvent que différence ne veut pas toujours dire qu’il y a un écart de valeur entre deux choses… 


C’est vrai, la poupée de Monstre#2 n’a toujours pas ses bras… en fait, ils sont fait, mais je n’ai pas encore pris le temps de les coudre. Bref, tout ça pour dire que les deux sirènes seront bientôt prête à être cachées en prévision de Noël! Victoire personnelle ici; Monstre#2 n’a toujours pas vu que je crochetais une sirène format «petite sœur » pour elle!

C’est tout un exploit, surtout considérant qu’elle est dans un ziplock en dessous de la couverture que je n’ai toujours pas terminée. 


Petite parenthèse avant d’aller dormir, PapaMonstre m’a offert un adorable cadeau pour notre anniversaire de mariage…


C’est vraiment le genre d’attention qui montre à quel point PapaMonstre me connait bien! C’est aussi tout à son honneur de s’être rappelé que notre anniversaire de mariage était aujourd’hui parce que moi j’avais complètement oublié!

Le plus honteux c'est que c'est même moi qui l'avait inscrit au calendrier!

9/25/2013

Je jongle…

Comme je l’ai indiqué dans mon dernier billet, je jongle entre plusieurs projets ces temps-ci et ça me donne un sentiment incroyablement agréable; celui d’être efficace. Reste à voir si je serai assez disciplinée pour ne pas donner les sirènes à mes petits monstres dès que je les aurai terminées…

La sirène de Monstre#3 attend toujours d’être assemblée, mais pour le moment j’hésite encore au niveau de la couleur des cheveux. Initialement je voulais les faire rose, mais Monstre#2 croit que je devrais les faire jaune comme ceux de Rosette puisque ce sera sa petite sœur. Bien entendu, Monstre#2 ne sait pas que Rosette aura une petite sœur rose…


La grande couverture grossit toujours, mais elle est aussi de plus en plus lourde, donc plus longue à crocheter. Disons que j’espère la terminé bientôt, mais j’ai peu d’espoir… surtout que j’ai acheté une autre balle géante!


Bon, je sais, je dois en garder pour faire des pantoufles à Monstre#2… tien, je devrais faire les pantoufles d’abord…

Je me suis trouvé un autre mini projet, parce que les tricots secrets ne peuvent pas être travaillés pendant la journée. Trouvant que Monstre#2 risquait de trouver le temps long dans le bus, surtout les matins où son frère ne serait pas avec elle, je me suis mis dans la tête de lui faire une petite copine de sac d’école.


C’est un projet que j’ai improvise, il y avait donc un immense facteur de risque pour que le résultat soit désastreux… Mais au final, même si ce n’est pas parfait, je crois que le résultat est probant!


Je crois que j’aurais facilement pu omettre la jupette, mais je crois que cette petite sirène sympathique saura aider Monstre#2 à éviter de s'ennuyer. D’ailleurs, Monstre#2 était bien heureuse de découvrir son nouveau « porte-clés » et elle m’a toute suite demandé de lui faire un prince, et un cheval, et, et ,et, etc.

J’ai donc dû lui expliquer que je ne pouvais pas lui faire toute une ménagerie miniature parce que son sac deviendrait beaucoup trop lourd, mais qu’une petite sirène était bien suffisant pour lui tenir compagnie lorsque Monstre#1 est chez sa mère pour prendre le bus le matin.

Je crois que je n’aurais pas pu lui faire davantage plaisir, à moins biensûr de lui faire deux douzaines de ces porte-clés, et franchement c’est ce genre de réaction qui me fait le plus plaisir à moi!

9/24/2013

Je suis en feu!

Je sais que je me plain souvent d’avoir trop de projet en tête, et à moins de faire une liste j’en oublie souvent la moitié avant même de les commencer. Par contre, je n’aime pas vraiment avoir plusieurs projets en cours en même temps… du moins c’est ce que je croyais. 

Ennuyée par la couverture géante de Monstre#2, je me suis lancée dans mes tricots de Noël en commençant par la sirène de Monstre#3.


Il ne me reste que l’assemblage et la décoration à faire, mais je vais devoir le faire en cachette pour éviter que Monstre#2 ne la réquisitionne… déjà qu’elle était pas mal déçue de ne pas pouvoir avoir la sirène format « petite sœur ». Impressionnant quand même de voir le résultat aussi différent, sachant que la seule différence est que j’ai utilisé un crochet de 3.25mm au lieu de 3.75mm!

Voyant la déception de ma grande princesse, mon cœur de tricoteuse mère a fondu et j’ai décidé qu’elle en aurait une, une sirène petite sœur, sous le sapin elle aussi. Bien entendu, histoire d’éviter la chicane et connaissant Monstre#2, j’ai opté pour une autre sirène rose.


D’ailleurs j’ai Presque terminé le corps  mais, comme c’est un tricot ultra secret, je n’ai pas de photo. Comme je ne peux plus m’occuper de ces projets en présence de mes monstres, projets secrets obligent, j’ai commencé mon petit gros projet annuel…


Avec la quantité que je dois produire cette année, j’étais vraiment mieux de m’y mettre tôt! Finalement, je crois que j’aime bien avoir plusieurs projets sur mes aiguilles/crochets! 

Disons que c’est difficile de ne pas se sentir efficace! 

9/22/2013

Déjà l'école...

Et oui, il y a quelques jours déjà que je cogite ce billet; Monstre#2 a commencé l’école la semaine dernière. Bon ce n’est que la pré-maternelle, mais c’est quand même une étape importante pour notre grande princesse, un premier pas vers l’indépendance.



Si l’expérience de prendre l’autobus pour la première fois était très excitante pour Monstre#2, son grand frère était très heureux d’enfin avoir un rôle concret à jouer, seul, auprès de sa petite sœur. Il y avait déjà plusieurs semaines qu’il attendait le moment où il allait être responsable d’amener sa sœur à l’école, histoire d’être l’homme de la situation, mais aussi parce que notre grand garçon doit normalement s’asseoir seul pour éviter les débordements.

Par contre, PapaMonstre a fait des représentations et les chauffeurs concernés étaient d’accord pour que nos petits monstres puissent prendre place ensemble.

Et il a fait ça comme un expert, s’assurant d’amener sa sœur jusqu’à son groupe avant d’aller rejoindre ses amis dans la cours d’école. Il faut dire qu’il angoissait un peu à l’idée qu’elle se colle à lui devant ses amis, donc la meilleure stratégie était de la refourguer à l’institutrice de pré-maternelle qui attendait ses petites grenouilles du matin.

Blagues à part, il y avait de quoi être touché en voyant notre grand bonhomme prendre un coup de vieux lui aussi en devenant responsable de Monstre#2 pendant le trajet d’autobus.

Pour sa part, Monstre#2 était bien heureuse de découvrir sa classe, son enseignante, son crochet, la salle de bain de l’école… bref, un million de nouvelles choses qui feront maintenant parti de son quotidien. Du moins à raison de deux avant-midi par semaine. 

Comme c’était la première journée, les parents étaient invités à rester, histoire d’être eux aussi accompagnés dans cette grande étape qui commence… la fameuse coupure du cordon. J’ai été soulagée fière de constater que, mis à part quelques petits dérapages, Monstre#2 n’aura pas causé de scène majeure tel que le veut trop souvent sa personnalité débordante.

Elle aura de la répartie, c’est certain, puisqu’elle s’est permis dès l’introduction de reprendre son enseignante qui trouvait sa sirène bien belle…

Monstre#2 : C’est Rosette ma poupée sirène!

Prof : Elle est très belle, est-ce que c’était un cadeau où tu étais là quand elle a été achetée?

Monstre#2 : Ben non! C’est ma maman qui l’a tricoté! (attitude +1)

Prof : Hein pour vrai? (Je suis rouge tomate, vive l’attention, oui oui c’est vrai) Tu es chanceuse Monstre#2, ta maman c’est une artiste! (Je suis vraiment gênée!)

Monstre#2 : Euh, non c’est pas peinturer, c’est TRICOTÉ, c’est pas une artiste ma maman, ELLE A DU TALENT! (attitude + 99999999999)

*rires généraux dans la classe, la glace est définitivement brisée*

Mais c’est vrai, la glace est brisée, Monstre#2 fréquente maintenant l’école. C’est une grande fille qui fait ses premiers pas dans sa vie de personne, ses premiers pas hors de sa vie d’enfants.

Bien entendu, c’était une étape émouvante pour PapaMonstre et moi, pour Monstre#1 et #2 aussi…

Puis nous avons eu droit à la crise de bacon devant l’école au moment du départ.

Non, pas parce qu’on la laissait là, mais plutôt parce qu’on voulait la ramener avec nous parce que le trajet de bus est très long (40 minutes!!!!). Elle aurait vraiment préféré prendre le bus.

Monstre#1 s’est empressé de l’agripper et de la pousser dans notre camionnette… Avec toute ses forces de petit garçon de sept ans, il a presquer soulevé sa soeur de quatre ans dans son empressement! La honte, voyez-vous, d’avoir une petite sœur qui fait une crise monumentale devant tous ses amis. Nous avions l’air d’une famille de kidnappeurs en puissance à l’entendre hurler en étant installée de force dans le véhicule familial...

Finalement, je crois que j’ai encore une petite fille quelque part derrière les petites lunettes rose qui trônent sur ce petit nez…

Divers...

Bien que la couverture de Monstre#2 soit loin d’être terminée, je me suis laissée tentée par l’idée de débuter plusieurs projets de façon à pouvoir passer de l’un à l’autre pour limiter l’ennui associée aux projets trop très long.


Je suis quand même persuadée que j’aurai bientôt terminé la couverture, mais ce qui joue contre moi présentement, outre l’ennui, c’est que Monstre#2 et #3 ont le rhume. Difficile de tricoter ou de crocheter quand mes petites princesses sont si malades.

Dans les projets qui ont trouvés le chemin de mes aiguilles ou de mes crochets, il y a un des cadeaux de Noël de Monstre#3.


Et oui, Monstre#3 aura finalement sa sirène, l’autre ayant été réquisitionnée par Monstre#2. Cette fois-ci, j’ai opté pour un crochet plus petit parce que le fil que j’avais était plus mince et que je voulais éviter que la bourrure soit visible. Évidemment, comme pour la plupart des projets que je commence tard le soir, je n’avais pas tout prévu... dans le cas présent, je n’avais surtout pas réalisé que la sirène serait tellement plus petite que celles de Monstre#2!

Par chance, Monstre#3 est encore toute petite et cette peluche sera parfaitement à sa taille. Fou!

J’ai également pris la peine d’ajouter une finition aux petites bottines « pommes », histoire qu’elles fassent un peu moins « Noël ».


Reste à voir si Monstre#3 les gardera dans ses pieds!

Finalement, j’ai préparé le fil qui me permettra de continuer notre petite tradition pour la classe de Monstre#1. Je n’en dis pas plus pour l’instant, si ce n’est que bien entendu Monstre#2 à exiger d’en avoir pour sa classe aussi…


Je crois que j’ai du pain sur la planche!

9/19/2013

Ça pousse à vue d’œil, mais c’est aussi incroyable la quantité de fils qui s’engouffre dans cette couverture! La bonne nouvelle c’est que j’aurai probablement terminé avant Noël, la mauvaise c’est que je m’ennui vraiment beaucoup avec un projet aussi répétitif. 


Biensûr, cela signifie que j’ai besoin de faire une pause! Je n’ai pas vraiment de projet rapide sur ma liste, mais de toute façon un nouveau m’a sauté en tête hier en jouant dehors avec mes petits monstres… Monstre#3 a définitivement besoins de bottines. 

J’ai bien pensé lui en faire des bleues et rose pour aller avec son chandail d’automne et sa tuque chien, mais hier elle portait sa tuque pomme pour jouer dehors parce qu’elle est beaucoup plus chaude et qu’il faisait froid.

Je ne crois pas que la température ira en se réchauffant alors il est normal que j'aie été tentée par l’idée de lui faire des bottines rouges, même si ça ne s’agencera avec absolument rien d’autre que sa tuque pomme!


9/16/2013

Des petites nouvelles...

Difficile d’écrire un billet lorsque le rhume se faufile tranquillement dans la maisonnée! De plus, je n’ai pas vraiment de projet à vous présenter puisqu’une couverture ne se fait pas aussi rapidement… bien que le progrès soit assez rapide avec ce modèle.


Malgré une réticence initiale assez importante, Monstre#2 commence à accepter que sa nouvelle couverture magique ne sera pas ronde. Il faut dire qu’il est assez difficile de résister à une couverture aussi douce! Pour ma part, j’étais un peu inquiète par les espaces entre les groupes de mailles, mais je dois admettre que la couverture sera quand même très chaude.

D’ailleurs, Monstre#2 fait périodiquement l’essai de sa couverture (par chance qu’au crochet les mailles sont plus difficiles à perdre) et elle semble l’apprécier de plus en plus!


Par contre, elle me harcèle de plus en plus pour avoir son chandail et son chapeau comme Monstre#3. Il est vrai que si je veux qu’elle puisse le porter cet automne… Parfois je crois qu’il vaudrait mieux pour ma santé mentale, sans parler de mes pauvres articulations, que les projets ne se bousculent pas autant dans ma tête! Mais je n’ose pas ne pas profiter de l’enthousiasme de Monstre#2 pour mes tricots, de peur qu’il ne diminue avec l’âge.

9/14/2013

Une nouvelle couverture magique…

Moi qui n’aime pas particulièrement les longs projets, je suis réellement hors de mon élément face à l’idée que je dois faire une nouvelle couverture à Monstre#2 puisqu’elle est maintenant plus grande que sa couverture magique. C’était à prévoir puisqu’à la base, la couverture magique était surtout une doudou dont le but premier était le réconfort et non de réchauffer.

Un peu découragée à l’idée de me replonger dans un tricot infini, j’ai décidé d’essayer un concept qui revient souvent ces temps-ci, du moins dans le monde de la fibre, c’est-à-dire le « granny square » géant. 



Un peu sur le même principe que la couverture ronde, cette couverture est crochetée en carré, du centre vers la périphérie, jusqu’à ce qu’on ait atteint la taille désirée. Grosse laine, gros crochet, patron simple et répétitif… je crois que c’est une combinaison gagnante pour un projet rapide et satisfaisant.

Pour éviter de me retrouver dans la même situation d’ici quelques mois, j’ai bien l’intention de faire une couverture énorme qui couvrira le lit de Monstre#2 jusqu’à temps qu’elle ait beaucoup trop honte d’avoir une couverture « magique » sur son lit. 

On verra bien la grandeur que la couverture aura une fois que j’aurai écoulé presque tout mon lot de ce fil, mais je dois m’assurer d’en conserver au moins une balle. Voyez-vous, Monstre#2 était bien insultée de voir que j’avais osé tricoter une paire de pantoufle qui n’était pas pour elle. 


Elle aura donc droit à la paire de pantoufle agencée à sa couverture!

Oui… je sais… Noël s’en vient et je suis encore en train de faire n’importe quoi sauf ce qui devrait être fait.
Comme dirait PapaMonstre :  « Knowing is half the battle. »

9/13/2013

Une bonne chose de faite!

Le boléro de baptême est terminé! Oui, oui, avec les boutons et tout!



Je crois que ce sera parfait pour la température d’octobre, surtout considérant que Monstre#3 ne sera dehors que pour passer de la maison à la voiture, puis de l’auto à l’église et vice versa. Si j’étais une personne raisonnable, ceci marquerait la fin des projets pour le baptême, mais nous savons tous très bien que je ne suis pas la personne la plus raisonnable en ville… Il risque donc d’apparaitre un petit bonnet de baptême dans les prochains jours. À suivre!

Comme il aurait été réellement logique pour moi d’aller dormir hier soir une fois le boléro terminé, je me suis plutôt lancer dans un projet crochet improvisé…


Avec un peu de chance j’aurai assez de fil pour faire la seconde. Avec encore plus de chance je me souviendrai de la façon dont j’ai fait la première pour en obtenir une deuxième assez identique. Avec encore beaucoup plus de chance je les aurai faites trop grandes pour ma GrandeCousineMonstre et je pourrai les garder!

Je blague, je blague… ou presque.

9/12/2013

Bientôt...

Ce sera bientôt Noël et, comme à chaque année, je n’aurai pas eu le temps de faire la moitié de ce qui me traîne en tête. La raison est toujours la même : je me suis lancée dans d’autres projets, ce qui a retarder le début du tricot des Fêtes, et je me suis retrouvée le 24 décembre au soir en train de déprimée sous l’arbre de Noël.

Bon, l’année dernière le projet était Monstre#3, j’ai donc été plus indulgente envers moi-même, mais cette année je n’ai pas cette excuse.

Maintenant que le boléro de baptême est pour ainsi dire terminé (j'en suis au dernier poignet!!!), je devrais *vraiment* commencer la sirène de Monstre#3, sans parlé de toutes ces petites pouliches que je suis sensée tricoter pour Monstre#2… ni des fameux vêtements de poupés.

Évidemment, je me suis trouvé autre chose à faire en me disant que ce serait rapide. Au moins, j’ai mis toutes les chances de mon côté pour que ce soit réellement un projet rapide; crochet, grosse laine, petit projet. Reste à voir si le résultat sera probant… À suivre!


D’ailleurs, Monstre#2 a finalement choisit la laine pour sa couverture magique format lit de grande princesse…


Entre les deux, c’est finalement la rose-blanche et bleu qui aura gagné son cœur. Biensûr elle m’a fait promettre d’en faire une pour Monstre#3 avec l’autre laine… probablement dans l’optique de pouvoir lui « emprunter ». Elle sera peut-être surprise puisque j’ai l’intention de faire une couverture carrée… mais je crois qu’elle sera contente! Avec un peu de chance, au crochet ce sera un projet pas trop déprimant en terme de longueur… mais je ne retiendrai pas mon souffle.

Toujours dans l’idée de nuire à mes ambitions de Noël, je suis tombée sur ce fil de fantaisie au Dollarama :



Je sais, c’est un genre de fil que je n’ai pas particulièrement aimé tricoté la dernière fois. Par contre, je crois qu’il est indéniable que ce sont des couleurs adorables qui ne sont pas sans rappeler un certain oiseau très majestueux… 

Bref, tout ça pour dire que j’ai une idée derrière la tête et que Monstre#2 risque d’en profiter pour obtenir un costume d’Halloween original, un « must » surtout lorsque l’on considère le fait qu’elle aura classe le jour de la fête!

9/11/2013

Sport extrême, mini billet.

Le tricot du boléro avance bien, tellement bien que je me suis laissée aller à tricoter un poignet « fantaisie ». Je suis en feu. Ce qui est peut-être moins évident, c’est d’avoir la certitude que les manches seront assez longues… Alors j’ai fait ce que toute bonne tricoteuse se doit de faire dans ce genre de situation : un essayage.

Ce qu’il faut comprendre avant de me lancer des roches à cause de la piètre qualité des photos de cet essayage, c’est qu’il est particulièrement difficile de 1) prendre de belles photos avec un cellulaire dans un salon mal éclairé, 2) prendre des photos d’un bébé actif qui se réveille à peine d’une sieste et 3) faire un essayage quand une manche est sur les aiguilles est un travail pour plusieurs personnes.

Voici donc la seule photo passable obtenue lors de l'exercice:





9/10/2013

Quand y faut...

Y faut.

Et oui, je me suis enfin décidée à commencer la petite veste de baptême de Monstre#3. Après mûre réflexion, j’ai décidé d’opter pour un petit boléro tout simple, fait avec le même fil que la robe.


L’avantage du boléro c’est que c’est vraiment un tricot rapide. Bien que j’aurais pu faire quelque chose d’un peu plus spectaculaire, je trouvais que la robe était déjà très belle et, de toute façon, le boléro va être enlevé aussitôt à l’intérieur… une robe en laine, c’est chaud d’avance hein!


Puis en tricotant quelque chose de tout simple, et de rapide, je vais avoir beaucoup moins de peine de ne pas lui remettre après… quoiqu’elle ne risque pas vraiment de reporter sa robe de baptême non plus.


Après le boléro, je suis fin prête à continuer commencer mes tricots de Noël. Bien que j’ai déjà le petit chapeau « pomme » de poupée, GrandMamanMonstre mon petit doigt me dit que je vais être rudement tentée de lui donner lors de notre escapade aux pommes. Il est donc plus que temps que je me mette au tricot des Fêtes!

Par contre, cette fois je vais essayer de prévoir des vêtements de poupée plus facile à mettre, ce qui risque d’impliquer l’usage de boutons...

9/06/2013

Les pommes sont prêtes!

Monstre#1 a eu la peur de sa vie en voyant la tuque pomme de Monstre#2, croyant que c’était pour lui. Pas de craintes pour mon grand bonhomme, pas de tuque pomme pour lui! 


C’est vrai qu’à presque huit ans, il est un peu vieux pour ce genre de chose… même s’il était bien prêt à en porter une à la maison, mais jamais en dehors. Comme je n’aime pas trop travailler pour rien, je préfère lui faire sa tuque de l’alliance rebelle. D’ailleurs, il faudrait bien que je lui fasse choisir son fil.



Bref, la tuque de Monstre#2 est un peu grande puisque je peux moi-même facilement l’enfilée. Par contre, puisque Monstre#2 l’aime bien et qu’elle lui va quand même, je ne m’imposerai pas de lui en refaire une… surtout que PapaMonstre s’est vraiment insurgé à l’idée que je nous en fasse tous une!

Je n’ai pas pu résister à l’envie de faire une troisième tuque pomme, mais disons que cette dernière s’est faite très rapidement. En plus, je peux maintenant dire que je prends de l’avance pour les cadeaux de Noël de Monstre#2!


La photo est très sombre, pas tellement le choix puisque les tricots de Noël doivent se faire lorsque les monstres dorment, mais il s’agit bien de Mérida avec un chapeau de pomme! D’ailleurs, elle porte une robe que j’ai tricoté pour l’anniversaire de Monstre#2, je crois que c’est la plus belle preuve que ma grande fille apprécie ce genre de cadeaux!




Maintenant il ne nous reste plus qu’à attendre que les vraies pommes soient prêtes!

Notre grand garçon est toujours aussi sensible au regard des autres; présentement il fait des boutons parce qu’il a des intercalaires avec des motifs rose (cercles/rayures) et que certains « amis » de la classe disent que le rose c’est juste pour les filles.

Comme je n’ai pas eu le temps d’aller lui en chercher d’autres, il déprime sérieusement à chaque fois qu’on fait ses devoirs dans LE cahier qui porte ces intercalaires… J’ai beau lui expliquer que le rose c’est une couleur, que ça n’est pas réellement « de fille » ou « de garçon », je ne suis pas un garçon de huit ans donc mon opinion n’a aucune valeur. Des intercalaires ça coûte 1$, ça sera plus simple que de forcer Monstre#1 à endurer ses camarades de classe.

En même temps, je crois que Monstre#1 anticipe beaucoup les commentaires des autres. Je ne vois pas trop pourquoi des garçonnets de huit ans s’amuseraient à comparer leurs intercalaires pour voir de quel couleur sont ceux de leurs amis… en tout cas, en tant que fille qui a eu huit ans jadis, moi et mes copines ne le faisions pas. Il est donc fort probable que Monstre#1 ait *peur* de faire rire de lui et, pour appuyer sa requête de lui changer ses foutus intercalaires affublés de rose, il nous dit qu’il s’est fait embêter avec ça.

Dans tous les cas, il y a plusieurs prétextes pour se faire écœurer à l’école, il y a plusieurs raison pour un enfant de faire des boutons à l’idée d’aller à l’école… et je n’imposerai pas un stress inutile à Monstre#1 pour sauver 1$.

Et ça me fait une raison d’aller au Dollarama!

9/04/2013

C'est l'automne!

Avec le temps frais qui revient, l’envie d’aller cueillir des pommes nous reviens aussi. Il faut dire que depuis que nous avons emménagé dans notre nouvelle région, le verger est au bout du rang et nous en avons fait une tradition annuelle. Tartes, compotes et beurre de pomme à l’érable sont au rendez-vous depuis déjà deux ans et le seront encore cette année.

En prévision de cette activité, je n’ai pas pu résister à l’envie de faire un nouveau petit chapeau pour Monstre#3. Monstre#1 était bien impressionné par la chose, mais il était surtout très soulagé de savoir que ce n’était pas lui qui serait obligé de le porter en publique… c’est l’âge, que voulez-vous.


Et oui, Monstre#3 sera une petite pomme pour aller en cueillir, hihihi! Il ne me reste que le pédoncule et la feuille à ajouter, sans parler des tresses bien entendu, mais je suis bien contente de l’effet. Il faut dire que j’ai beaucoup de pratique avec mes fameux petits chapeaux, normal qu’ils soient de plus en plus réussi! Je sais, je me lance des fleurs, mais il faut bien que quelqu’un le fasse… n’ayez craintes, je suis aussi très douées pour me lancer les pots lorsque nécessaire.

Là où j’ai un peu moins de talent, c’est dans la finition des yeux de peluches…


Moi je la trouvais bien jolie, mais Monstre#2 trouve qu’elle a l’air de vouloir chicaner ses bébés… Voyez la requête subtile dans le commentaire?


Par chance, j'ai trouvé un patron pour en faire de plus petites...

Je sens que nous aurons un Noël sous le thème des pouliches…

9/02/2013

Si près du but…

Oui, je parle bien de la fameuse pouliche de Monstre#2! Ce projet interminable tire enfin à sa fin! 


Fidèle à mon habitude, j’ai modifié quelque peu le patron. Il faut dire que si je trouvais le résultat satisfaisant après avoir terminé de crocheter la couette du devant, lorsque j’ai terminé celle qui devait être la crinière, je n’étais pas du tout contente. Finalement, j’ai décidé d’improviser la crinière et d’utiliser le morceau que je venais de terminé comme queue.


Et là, j’étais vraiment contente! 

Ça m’arrive encore souvent, lorsque j’entreprends un projet « peluche », de ne pas être convaincu que le résultat sera beau. Je termine la tête et je me dis que ça a vraiment l’air de n’importe quoi, j’achève le corps et je ne comprends pas trop comment le tout va s’assembler… En fait, jusqu’au moment de coudre la crinière je ne trouvais même pas que la peluche avait l’allure d’une pouliche!

Mais là, je suis convaincue, et je suis vraiment contente!

Maintenant, le défi sera de lui faire un visage sympathique. L’exercice implique donc du feutre et un fusil à colle, ce qui promet beaucoup d’excitation. Comme je n’ai pas pensé acheter le matériel nécessaire en fin de semaine, je me suis rabattue sur le stock de bricolage des enfants.

J’étais donc limitée sur les couleurs, mais comme je n’avais besoin que de noir, de blanc et de bleu pâle…


Et comme je n’ai pas trouvé de bleu pâle, j’ai décidé d’y aller avec le blanc.


Je crois que le réel défi sera de lui broder des cils comme sur le patron... et que la colle survive à tout l’amour que « Princesse » la pouliche licorne recevra pendant sa vie!