6/12/2013

Purée et lutin...

Comme beaucoup de parents, je fais moi-même les purées de Monstre#3. C’est rapide, pas cher et le plus important pour moi; un meilleur contrôle des quantités. Que voulez-vous, ça m’horripile de chauffer une quantité obscène de purée que je vais devoir jeter après parce que Monstre#3 n’en mange que deux ou trois bouchées. Alors hop, on sort le blender et les cubes à glaçon!

Évidemment, Monstre#2 s’est montrée très curieuse devant cet exercice. De bonne guerre, je l’ai laissée s’empiffrer de patates douces en me disant que ça ne serait pas grand chose d’en piler pour accompagner les repas. Son intérêt est vite disparu lorsqu’il a été question de purée d’avocats… il faut dire que la couleur n’est pas des plus appétissante. 

L’intérêt est revenu lorsque j’en ai été à faire des purées de fruits. Imaginant facilement le désastre qui m’attendait si je laissais Monstre#2 s’attaquer à des cubes de pêches, j’ai plutôt sacrifier une partie de ma production et fait des sucettes glacées!


Succès incroyable, il faut dire que ce n’est pas très difficile de faire quelque chose qui a plus de goût que les sucettes glacées commerciales qui ne sont qu’eau, sucre et colorant. Super timing aussi considérant que Monstre#2 fait une montée de fièvre aujourd’hui et qu’il fait chaud et humide. Réconfort immédiat! D’ailleurs, Monstre#3 aurait bien aimé y avoir droit elle aussi puisque ses gencives la font souffrir.


La pauvre se contente de dévorer son lutin de coton, lutin que j’ai dû mettre au lavage il y a quelques minutes parce que… ouf, dégoutant!


Parlant de lutin, celui que j’ai commencé dernièrement avance rapidement. 


***

En fait, le fameux lutin serait probablement beaucoup plus avancé si je nous n’avions pas eu droit à une halte hôpital hier soir alors que j’en étais à rédiger ce billet. 

Et oui, j’étais occupée à composer ce billet lorsque PapaMonstre m’a lancé :

-          Heille elle est vraiment brûlée c’est pas des farces…
-          Hein? De quoi tu parles?
-          Ben regarde!

Je vous laisse imaginez ma surprise lorsque je me suis détournée de l’ordinateur pour trouver Monstre#2 couchée sur le plancher de la cuisine, profondément endormie. 

Bref, une petite sortie en famille qui était loin d’être prévue, mais les monstres ont fait ça en champion. Le bébé a dormit, Monstre#1 a joué à Angry Birds et Monstre#2, après avoir reçu de l’acétaminophène en plus de l’ibuprofène qu’elle avait déjà eu, s’est fait une nouvelle copine. 

Reste que ce genre de mésaventure ne fait pas de miracle pour l’avancement de mes tricots. Le lutin attend toujours que j’arrive au moment de séparer pour les bras, la sirène n’est toujours qu’un petit morceau de queue… et avec ma princesse malade, ce n’est pas très propice aux arts de la fibre!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire