6/25/2013

Et maintenant quoi?

Maintenant que les marionnettes sont terminées, du moins pour le moment puisque la liste de personnages à faire ne cesse de s’allonger, je peux passer à d’autres projets. Malgré le fait qu’il devient de plus en plus urgent de finir commencer la robe de baptême de Monstre#3, j’ai bien envie de commencer autre chose.

Toujours sous la thématique de super-héros, j’ai besoin de tester ma capacité à en faire un de la taille des sirènes, soit environ seize pouces, mais comme je n’ai pas de patron je tarde à me lancer.


J’ai aussi un beau fil qui m’interpelle depuis un moment déjà et qui ne demande qu’à devenir un beau petit châle pour moi-même. Cette option est d’autant plus reluisante car ça fait un bon moment que je ne me suis pas tricoter quelque chose pour ma petite personne. 


Je veux aussi prendre un peu d’avance pour ne pas me retrouver à deux semaines de Noël avec cinquante projets sur les aiguilles…


Chose certaine, si je tiens bon, ma réserve de laine pourrait diminuer suffisamment pour justifier une petite razzia! Bon, j’exagère parce qu’il est pratiquement impensable que je puisse un jour venir à bout de tout le fil que j’ai cumulé jusqu’à présent, mais il y en a certain que je devrais me résigner à ne pas garder parce qu’honnêtement je n’ai pas la moindre idée de ce que je pourrais bien en faire. À part des bonnets pour l’hôpital, mais encore là, la quantité est un peu… décourageante. 

Bref, tout ça pour dire que la perte de motivation qui me revient immanquablement dès que je commence un projet un peu long s’est évaporée… jusqu’à ce que je me mette à réfléchir à ce que je pourrais bien faire maintenant que les héros sont terminés!

J’ai préparé mon fil pour la robe de baptême et je me trouve très optimiste. 


En effet, les chances que je réussisse à faire la robe que j’ai en tête, pour mon bébé mauvaise herbe qui grandit à vue d’œil, avec la quantité de fil que j’ai en mains sont minces. Avec un peu de chance, je pourrai en acheter une autre balle, ou deux, mais avec la fermeture de mon lieu d’approvisionnement de prédilection (lire : Zellers), j’ai peur. Remarquez, ce sera peut-être la motivation qui me permettra de franchir le pas et de commander du fil sur Internet! 

Il vaudrait surement mieux que je ne franchisse jamais ce pas, du moins pour la bonne santé de mon compte bancaire, mais si je n’ai pas le choix… 

PapaMonstre commence à trouver mes commentaires extrêmement chiants moins drôles, mais je crois que j’aurais plus de facilité à écouler mon stock de fil si j’avais accès à un meilleur mode de rangement. Présentement je remarque que j’ai beaucoup moins de difficultés à commencer mes projets lorsque le fil est bien regroupé en fonction de mes différents projets. Malheureusement, même si je regroupe les matériaux (dans des sacs ziplock… vive les moyens du bord!), ils se retrouvent invariablement en « tapon » sur mon gros sac de laine dans la garde-robe du salon.

Je ne crois pas qu’il y ait pire pour la motivation que de regarder son matériel faire une pseudo montagne informe…


Bon, bon, bon… qu’est-ce que je fais?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire