5/09/2013

Suivre des instructions…

C’est à la base de bien des choses et le tricot n’est pas l’exception à la règle; il faut suivre des instructions. Je m’y plis la plupart du temps, mais souvent je fais des modifications… parfois pour le mieux, la plupart du temps... pas vraiment. Cette fois-ci, je m’y tiens… du moins pour l’instant!


Je dis pour l’instant parce que j’ai bien peur de trouver la robe un peu courte si je m’en tiens aux instructions. Je me fais présentement violence pour ne pas ajouter un ou deux rangs par sections, mais pourtant la robe devrait arriver au-dessous du genou selon les instructions… on verra bien!


Il me reste à trouver des leggings jaunes (ou blancs, ou oranges… ou les trois) pour porter sous la robe et le tour sera joué… du moins si je termine la robe et qu’elle est à la bonne taille. Il me reste encore deux sections de huit rangs/ronds à faire avant d’arriver à la taille et de commencer le haut de la robe… j’ai bien hâte de voir le résultat final puisque la robe me semble à la fois un peu courte et pas mal trop large, mais selon le patron c’est l’équivalent d’une taille 5T et cette taille est habituellement un peu juste pour Monstre#2.

En même temps, je ne sais pas à quel point les tailles de vêtements pour enfants dans les magasins sont fiables puisque les coupes sont clairement faites pour que même le plus simple des chandails à manches courtes (aka t-shirt) soit ajusté. C’est ce qui me dégoûte le plus du magasinage de vêtement pour Monstre#2, et qui me dégoûtera certainement lorsque Monstre#3 arrivera à l’âge de porter autre chose que des pyjamas à pattes, les vêtements pour petites filles sont-ils obligés d’être juste au corps? Je me retrouve à lui acheter des tailles 6 ou 7 ans pour qu’elle puisse être à l’aise dans ses mouvements, et ce n’est pas juste parce qu’elle est grande pour son âge! 

Puis, quand je tricote, je vois bien que les tailles sont beaucoup plus fiables si le patron les annonces en circonférence du torse plutôt qu’en âge, ou alors que les âges sont beaucoup plus près de la réalité que des tailles commerciales… enfin, monté de lait figurative terminée. 

Le soleil et la chaleur sont de retour parmi nous, ce qui signifie que le temps commence à presser de terminer le jardin. Sinon j’ai bien peur que nos plants vont soit mourir par manque d’espace pour leurs racines, ou encore porter fruits avant même d’être transplantés! Du moins c’est ce que laisse présager nos concombres!


Dans un autre ordre d’idées, les oies blanches sont de retour, ainsi que nos envies à PapaMonstre et moi d’aller nous promener en nature avec la camera. Le problème c’est que nos fins de semaines sont plutôt hypothéquées, pour le moment, avec la natation de Monstre#2. PapaMonstre s’est quand même dévoué cette semaine pour aller gambader dans les champs devant la maison…



Malheureusement, les visites à ma fenêtre se font plus rares… il faut dire que l’un de nos chats des champs erre beaucoup aux alentours de la maison ces temps-ci; il est pas mal amoché et il apprécie beaucoup la nourriture qu’il reçoit! Par contre, comme je le mentionnais, sa présence dans les parages ne fait pas de miracle pour encourager les oiseaux à venir près de la maison.


Bon, je ne suis pas particulièrement déçue de ne pas avoir des centaines d’oies blanches dans ma cours arrière (elles se marcheraient sur les pieds pas mal!), mais les bruants et autres passereaux me manquent!





Aucun commentaire:

Publier un commentaire