5/16/2013

Les petites choses…


Lorsque Monstre#3 n’était encore qu’une idée un peu abstraite dans notre vie, du moins dans celle de PapaMonstre puisque je vous l’assure se vomir les tripes plusieurs fois par jour pendant huit mois c’est pas mal concret, j’en profitais pour tricoter tous les trucs de bébé possibles et imaginables. 

Bon, j’exagère un peu, mais avant même de savoir si Monstre#3 serait UN ou UNE Monstre, je lui tricotais des petits bonnets et des jouets. L’un des premiers jouets que je lui ai fait était un lutin, le premier lutin que j’ai tricoté et qui aura entraîné mon obsession compulsive à en tricoter de toutes les couleurs.


Monstre#2 en a également reçu deux, mais honnêtement elle s’en fout un peu de ces doudous! Que voulez-vous, ma grande fille avait déjà passé l’âge de ce genre de peluche, mais pas Monstre#3. Normal, elle n’était même pas encore né, difficile d’être trop vielle pour un jouet… Bref. 

À l’annonce que Monstre#3 serait une petite fille, je me suis laissée gagnée par l’idée de lui tricoter un second lutin qui aurait des « couleurs de fille ».


Malgré tout, c’est invariablement vers le lutin bleu que Monstre#3 revient toujours.


Difficile de ne pas craquer devant le fait que le doudou préféré de mon petit écureuil en sucre a été tricoté avec amour par sa maman! Puis je me suis surprise à acheter du coton « blanc picoté rose » pour lui faire un autre lutin… mais je me suis arrêtée net. Après tout, ça dérange quoi que le doudou de ma petite Monstre#3 soit bleu? Ça ne dérange absolument rien! Par contre je suis un peu mal pris parce qu’en cas de perte du doudou je ne pourrai peut-être pas en refaire un identique… je ne trouve plus de coton de cette couleur!


Je crois qu’il est clair que PapaMonstre et moi devrons nous efforcé d’être extrêmement vigilants… à la fois pour ne pas perdre le fameux lutin, mais aussi pour vérifier fréquemment les rayons « artisanat » à la recherche de ce coton… au cas où! Je le répète, je suis vraiment ému de voir à quel point Monstre#3 est déjà attachée à ce petit lutin que je lui ai tricoté alors qu’elle était encore bien au chaud dans mon ventre.

Monstre#2 n’aura pas eu cette chance puisque je ne tricotais pas encore lorsque je l’ai eue. Heureusement, ma grande princesse n’est malgré tout encore qu’une toute petite fille qui a bien le temps de s’attacher aux tricots que sa maman lui fait avec tout son amour…

Jusqu’à l’adolescence, où elle aura beaucoup trop honte d’avoir une mère pour accepter de porter ou de se montrer en publique avec quelque chose tricoté… encore moins tricoté à la main par sa mère! 

Pour le moment, je peux dire que ma grande, qui n’a jamais vraiment eu de doudou irremplaçable, se montre plutôt accro à sa couverture magique. Cette petite couverture est transformable selon la situation; que ce soit pour une sieste improvisée…


 Ou pour servir de nappe à l’heure du thé


Il y a des moments comme ça qui rende la maternité tellement moins pénible spéciale!

Maintenant je vous laisse… Monstre#1 cour nu dans la maison pendant que Monstre#2 s’improvise Castaphiore. Par chance que Monstre#3… vient de me préparer une belle couche surprise.

Soupir…





Aucun commentaire:

Publier un commentaire