5/30/2013

Comme on le dit en bon français… chu pas suuuuuuuuuuuuuuuuuuure pentoute.

Chose promise, chose due, du moins quand MamanMonstre ne mets pas la requête dans la filière « J’ai encore plein plein plein PLEIN de temps avant le dead-line » et n’ouvre plus le dossier avant que le fameux dead-line soit trop proche pour qu’on parle d’une avance confortable.

Tout ça pour dire que j’ai commencé la fameuse sirène hier soir, malgré mes yeux qui fermaient tous seuls. Le patron disait de commencer par un bras, le gauche apparemment, mais je n’aimais pas du tout la « main à quatre doigts » alors j’ai plutôt opté pour la « main mitaine aka pouce seulement ». 


C’est mieux, mais en continuant je me suis aperçue que je n’avais aucune idée à savoir si cette modification allait jouer un rôle important au niveau de la taille/circonférence du bras et que possiblement je travaillais dans le vide.

J’aime beaucoup travailler dans le vide donc j’ai mis le bras de côté, j’ai commencé le corps de la sirène… et pour le moment je trouve que ça a l’air de n’importe quoi.


Reste que ce fameux bras m’aura permis de découvrir que le crochet me permettra de faire des poupées de crayons et des marionnettes à doigts beaucoup plus rapidement. Ce n’est pas un avantage négligeable considérant la demande que Monstre#2 m’a faite hier, mais je n’en dis pas plus pour le moment…

Je vais juste essayer de ne pas complètement oublier avant la veille au soir! 

Sinon, pour faire exprès, je constate en regardant dehors que notre beau soleil est de nouveau bien loin derrière les nuages de pluie. Ça augure très mal puisqu’il ne nous reste qu’une semaine pour monter le module de jeux et qu’avant de pouvoir nous lancer dans ce projet il faut que le paysagiste soit venu égaliser le terrain. Est-ce que ça travail sous la pluie un paysagiste? 

Poser la question c’est y répondre je crois… 

Monstre#2 a très hâte que le fameux module de jeux soit construit. Il faut dire que pour le moment il n’y a pas grand chose à faire dans la cour à part cueillir les pissenlits qui tapissent la pelouse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire