4/26/2013

TA-DAM!

F-i-i. N-i-i!


Enfin, j’ai terminé la petite veste de Monstre#3 et ma crainte de faire les manches trop courtes n’avait pas lieu d’être… en fait elles sont beaucoup trop longues!


L’essayage, avant d’avoir rentré tous les fils, a été concluant puisque j’ai pu confirmer que les manches lui feraient jusqu’à l’adolescence. J’ai également été très heureuse de constater que la veste était d’une belle longueur… vivement le blocage pour voir la longueur finale!


Évidemment, j’ai eu le cœur brisé au moment de choisir les boutons puisque je n’avais pas encore faire mon deuil de mes petits boutons en nacre de perle, justement en forme de cœurs brisés. Après avoir passé au vote, j’y suis allée avec de simples boutons blancs.


Le patron est un dérivé d’une veste blanche que j’avais faite avant la naissance de Monstre#3, qui ne lui fait plus vraiment d’ailleurs, qui provenait d’un autre blogue.

***
Voici les instructions pour ma version:

Monter 54 sts
2 rangs endroits
Setup: 5 end, 7 env, marqueur, 6 env, marqueur, 18 env, marqueur, 6 env, marqueur, 7 env, 5 end

R1: *endroit jusqu'à 1 maille avant le marqueur, ajouté une maille, 1 end, glisser le marqueur, 1 end, ajouté une maille * répéter ** jusqu'à la fin du rang

R2: 5 end, envers jusqu'à 5 avant la fin, 5 end

Boutonnière: faire une boutonnière dans les 5 dernières mailles des rangs 3, 13 et 25 de la façon suivante: 1 end, tricoter 2 ensemble, ajouté une maille ajourée en passant le fil devant l'ouvrage avant de tricoter les mailles suivantes normalement (YO), 2 endroits.

Répéter les instructions pour ces deux rangs jusqu'à ce que vous ayez 36 mailles entre les marqueurs des manches.

Lorsque vous avez 36 mailles pour les manches, mettre sur des portes-mailles puis tricoter le corps de la veste en point jersey tout en conservant la bordure de 5 mailles en point mousse pour 6 centimètres ou la longueur désirée.


Setup : 5 end, doubler les mailles jusqu’à 5 avant la fin en vous assurant d’avoir un multiple de 12, 5 end

Répéter les 4 rangs suivant jusqu’à la longueur désirée puis tricoter 2 rang endroit et fermer.

Dentelle :
1 : end

2: 5 end, envers jusqu’à 5 avant la fin, 5 end

3 : 5 end, *((2 ensembles)x2, (yo, 1end)x4, (2 ensembles)x2)* répéter jusqu’à 5 avant la fin, 5 end

4 : end

Manches :

28 rangs endroit puis 6 répétitions du patron dentelle comme suit :

1 : end
2 : end
3 : *((2 ensembles)x2, (yo, 1end)x4, (2 ensembles)x2)* répéter jusqu’à 5 avant la fin, 5 end
4 : env


4/25/2013

La lumière au bout du tunnel...


Monstre#3 aura sa veste sous peu. Encore six rang et j’aurai terminé le corps de l’ouvrage, il ne me restera plus que les manches. Par contre, il est fort peu probable que Monstre#2 ait la version plus grande de cette veste pour cause de manque flagrant de fil! Et oui, je vais enfin avoir réussi à utiliser les trente-deux onces de fil « rose flash » que j’ai acheté il y a deux ou trois ans! Je sais, il y a de quoi célébrer en achetant plus de fil… mais vous en parlerez à PapaMonstre, il est complètement fermé à cette possibilité. Ahhh les hommes!


Je sais que je pourrais le faire encore plus long, en fait je jongle encore avec l’idée de continuer encore pour une dizaine de centimètres, mais je ne veux pas non plus que la veste soit trop encombrante. De plus, je dois prendre en considération que comme la « jupe » est en dentelle, il faudra que je la bloque pour bien « l’ouvrir » et ça risque de lui donner un bon cinq ou six centimètres de plus en longueur.

***
C’est bien moi de commencer un billet puis d’être prise dans le tourbillon de la vie quotidienne avant d’y revenir pour constater que mon dernier paragraphe ne s’applique plus vraiment! Et oui, vous pouvez comprendre ici que j’ai bel et bien terminé le corps de la veste de Monstre#3!


Une fois que la veste sera bloquée, on verra beaucoup mieux le motif de la jupe, mais je préfère attendre d’avoir terminé les manches pour bloquer le tout.


Il me reste à m’assurer de tricoter les manches de la bonne longueur, histoire de pouvoir les rouler pendant un moment pour que la veste puisse faire plus longtemps!




4/22/2013

Je suis peut-être un peu grano...

Quand Monstre#2 est arrivée, il y a déjà quatre ans déjà, PapaMonstre et moi avons choisi d’essayer les couches lavables. Petites fesses hypersensibles obligent, Monstre#2 les a utilisées pendant un bon moment, jusqu’à ce que notre rythme de vie ne s’y prête plus aussi bien à cause des 1000 kilomètres par semaine (500 chaque vendredi et 500 chaque dimanche...) et de notre mode de vie camping (aka pas de laveuse) jusqu’au déménagement final.

À l’arrivée de Monstre#3, la question ne se posait même pas; nous allions réutiliser nos couches! Notre rythme de vie effréné m’aura un peu découragé, mais j’ai ressortis cette semaine mes couches lavables. Le verdict est clair, nous les aimons toujours autant! Le verdict est aussi clair; si je trouvais que les élastiques de certaines couches étaient cuits avant de les entreposer il y a près de deux ans, ils n’ont pas pris de mieux depuis. J’ai donc dû abandonner l’idée de réutiliser la plupart de mes AMP, soit 7 ou 8 couches qui sont sorties de la rotation d’un coup. 

Si j’avais déjà commencé à travailler mes talents de couturière, je pourrais probablement remplacer les fameux élastiques sans trop de problèmes. Malheureusement, ma motivation à coudre est toujours nulle, nous avons donc dû nous résoudre à acheter de nouvelles couches pour venir compléter notre collection. 

Le problème c’est que nous n’avons pas nécessairement le budget pour racheter des couches à 25-30$, nous nous sommes donc tournés vers des couches plus abordables en espérant qu’au minium les couvre-couches seraient adéquates pour notre petite Monstre#3 toute en cuisse!

En fouillant sur le net, j’ai trouvé les couches « Giggle life » qui étaient très abordables. PapaMonstre voulait des couches en bambou, il faut avouer que les couches qui ont eu le plus de succès ici sont en bambou, alors nous avons opté pour un ensemble de 10 couches avec 20 inserts pour un peu plus de 10$ la couches. Je dois dire qu’à première vue, je suis séduite! Les couvres-couches en polar tout doux, les couleurs et motifs sont attrayant et les inserts larges semblent prometteurs.


 Ce sont des couches à poches, comme nos autres couches, dont la fermeture est à boutons pressions… des bons vieux « snaps » quoi. Même si ce mode de fermeture est un peu plus intimidant que les fermetures velcro, les couches s’abîment beaucoup moins vite pendant le lavage et il y a aussi moins de chance que le bébé se retrouve nu fesses.

Les couleurs sont éclatantes et je dois avouer que c’est une bonne chose que le site web indique que le « rouge » est en fait un rose foncé; une chance que Monstre#3 est une fille sinon j’aurais probablement été déçue de ne pas avoir une couche « rouge pompier » si je n’avais pas eu d’avertissement.

Les inserts sont assez larges, et en bambou, mais ils me semblent un peu mince. J’ai bien hâte de voir à quel point ils seront absorbants. Il faut dire que j’ai reçu les couches ce matin et qu’elles sortent à peine de la sécheuse, je n’ai donc pas eu le temps de les tester de façon exhaustive. Point positif: même si les inserts sont minces, il y en a deux vendus avec chaque couche donc il est possible de doubler la protection dès le départ.


Monstre#3 en porte une depuis environ une heure et à date tout va bien… et j’ai une petite qui se tortille au moindre pipi alors ça augure bien!

La première chose que j’ai remarqué c’est qu’elles étaient vraiment bien profilées; elles ne donnent pas un effet « grosses fesses » aussi intense que mes autres couches.



Un autre point positif, et j’avoue que c’est un facteur qui nous a incité à choisir les couches en bambou, c’est le bouton d’ajustement à la taille qui est présent sur leur modèle en bambou seulement. Je ne peux pas faire la comparaison avec l’autre modèle puisque je n’en ai pas acheté, mais je suis très satisfaite de l’ajustement avec ce bouton supplémentaire.


Vraiment douces au touché, ça doit être de tout confort pour les foufounnes de notre petite princesses. De plus, malgré mes inquiétudes au sujet de l’épaisseur des inserts, nous n’avons pas eu de fuite même suite à un super pipi… prometteur!



Tout ça pour dire que nous sommes très content de notre achat pour le moment et j’ai bien hâte de voir les performances de ces couches au quotidien! Pour le moment, je dois dire que ce sera très difficile de résister à l’envie d’en commander d’autres si d’autres couleurs et motifs sont ajoutés à leur collection. En effet, le choix était un peu limité comparativement à d’autres marques abordables, mais c’est une plainte bien mince puisqu’il y en avait quand même pour tous les goûts.


Il faut avouer que Monstre#3 a l’air tout-à-fait satisfaite!


La productivité illusoire…


Je sens que j’en arrive au bout de ma patience avec la veste de Monstre#3. C’est un patron facile avec un motif juste assez répétitif pour pouvoir être tricoté facilement devant la télé, mais comme je ne suis pas certaine de la taille je perds patience. 

Mais bon, j’ai confiance que je l’aurai fini sous peu et je pourrai alors confirmer, ou non, que la veste est de la bonne taille pour Monstre#3. Dans le meilleur des mondes, elle sera un tantinet trop grande et dans le pire des cas elle sera trop petite. Par contre, je serais la première surprise si la veste était trop petite puisqu’elle me semble déjà tellement grande… À suivre. 

J’avance quand même assez vite parce que je maîtrise de plus en plus le tricot avec bébé qui ronfle dans mes bras.  


Par contre, est-ce qu’on peut vraiment parler de productivité? Parce qu’avec tout le temps investi, ça reviendrais quand même moins cher de simplement acheter au magasin. 

Le seul avantage de mes tricots, au fond, c’est de m’aider à me détendre et me faire un petit velours lorsque mes monstres les aiment.

4/20/2013

Déception


Il y a des moments dans la vie où on a une idée incroyable bonne, notamment au niveau du choix des boutons pour une veste qu’on tricote. Avouez que ça avait l’air bien parti pour être tellement plus profond comme sujet… Bref, je suis à tricoter une veste pour Monstre#3 et j’avais les boutons parfait en tête. Tellement parfait que j’en ai acheté huit, au lieu des trois dont j’avais besoin dans l’immédiat, histoire d’en avoir pour la version pour Monstre#2.


Des boutons en nacre de perle ET en forme de cœur… merveilleux non? Surtout avec une superbe petite veste « rose flash »… 


Là où la merveilleuse idée s’est révélée comme étant vraiment loin d’être si bonne que ça, c’est au moment de détacher les boutons des cartons… ils sont tellement fragiles que j’en ai brisé trois!

Bon, je laisse tomber que ce n’est pas si grave, ce serait surprenant que Monstre#3 force assez sur les boutons pour les brisés… Beau moment de mère indigne à jeter en prison immédiatement, du moins c’est ce que le regard accusateur de PapaMonstre laissait entendre lorsqu’il m’a lancé :

-          Ben… pis si a le met dans sa bouche??

Exit les beaux boutons en nacre de perle et en forme de cœur.


4/18/2013

Est-ce que c’est de la négligence?


Qu’est-ce qui me pousse à me poser cette question? Monstre#3 est dans sa balançoire pendant que je prends quelques minutes à l’ordinateur pour rédiger ce billet, consulter quelques bandes dessinées, lire les nouvelles, regarder la laine, magasiner sans dépenser parce que j’ai déjà assez de laine, etc. 

Est-ce qu’elle pleure? Non, elle ne pleure pas, elle mâchouille ses anneaux en écoutant de la musique classique et en regardant sa maman paniquer parce que le bébé n’est pas dans ses bras et qu’elle ne pleure pas.

Il faut dire que Monstre#2 m’a habitué à une autre dynamique, c’est-à-dire la dynamique « Si maman ne me tiens pas dans ses bras je vais mourir, je suis à l’agonie, monde cruel! » soutenu à grands hurlements du genre « le bébé est mauve et il ne fait plus de son ». Monstre#2 était un bébé intense, c’est maintenant une enfant assez intense… mais comme Monstre#1 est dur à tenir en place lui aussi, c’est souvent vers lui que ma petite tornade à lunettes se tourne pour se tenir occupée. Je souffle! 


Monstre#3 n’est pas à l’agonie dans la balançoire. Elle n’y passera que quelques minutes pendant que je fais autre chose et elle semble y trouver son compte. Mais est-ce que je ne devrais pas plutôt l’avoir sur moi? Dans mes bras, dans l’écharpe, dans l’ergo? Pourquoi se poser la question devant un bébé qui est tout à fait heureux en ce moment? Bref, Monstre#3 se balance, moi je culpabilise… mais j’en profite quand même

Je sais, c’est un peu intense comme quantité d’anneaux pour un si petit bébé. Je ne sais pas pourquoi, j’ai une légère fixation sur les anneaux et je me retiens difficilement d’en acheter de toutes les formes et de toutes les couleurs. 

C’est que j’ai rapidement appris avec Monstre#2 que les fameux anneaux pouvaient remplir plusieurs fonctions vitales. Non seulement ce sont des jouets en eux-mêmes, mais ils peuvent également servir à attacher les autres jouets après la balançoire/la poussette/le porte-bébé/la main de PapaMonstre. Il y en a donc un peu partout dans la maison, dans mon sac, dans l’auto, dans nos poches… légère fixation, je sais. 

Parlant de fixation, j’ai débuté un nouveau projet pour Monstre#3. Ce sera une petite veste légère pour le printemps.


Une petite veste toute simple, pas trop chaude… la seule chose dont je doute un peu présentement c’est qu’il est possible que la couleur soit un tantinet intense. 

En fait, Monstre#2 a déjà eu une veste faite avec ce fil et elle ne l’a jamais porté parce qu’elle était déjà trop petite lorsque l’occasion s’est présentée…


Je devine qu’elle m’en réclamera une identique à celle de son bébé sœur, mais je ne suis pas certaine que j’aurai assez de fil... À suivre!


4/16/2013

Collation express...


Rien de nouveau sur mes aiguilles, ni sur mes crochets, depuis que j’ai terminé le mobile de Monstre#3. Il me reste beaucoup de vêtements de poupée à préparer pour la fête de Monstre#2, mais je ne m’y suis pas remis encore parce que je suis trop fatiguée pour bien me concentrer le soir lorsque Monstre#2 dort. J’ai encore un peu de temps… 

Même si je n’ai pas de nouveaux projets à dévoiler, en faisant le ménage des vêtements de Monstre#3 je suis tombée sur un petit chapeau qu’elle n’aura pratiquement pas eu le temps de porter… pas que je réussisse à lui faire porter des chapeaux de toute façon, mais tant qu’à avoir autant bosser, autant le prendre en photo avant qu’il soit réellement trop petit!


Je vais même mettre une seconde photo puisque, contre toute attente, j’ai obtenu une photo de Monstre#3 avec un chapeau et… ELLE SOURIT!


Comme je n’ai rien d’autre à présenter, je vous laisse avec cette jolie pomme… histoire de retourner à mes Monstres avant que la maison ne brûle!


4/15/2013

Le fameux mobile!


Monstre#2 n'est pas une sirène.

Samedi, Monstre#2 a eu son premier cours de natation et celle qui affectionne particulièrement les sirènes a semblée beaucoup moins à l'aise dans l'eau que ces créatures.

PapaMonstre s'est prêté à l'exercice avec beaucoup de courage et il en sera ressorti avec une grande fille qui apprend doucement qu'elle peut lui faire confiance. Malheureusement, si son comportement dans l'eau fut exemplaire, une fois hors de l'eau dans le vestiaire, Monstre#2 s'est sentie investie d'une mission divine de déconstipation paternelle...

Crise de bacon monumentale qui m'aura finalement obligée à sacrifier mes bas pour moi-même la changer. Reste à voir si la discussion qui a suivi la crise aura été suffisante pour nous assurer que les choses roulent rondement la semaine prochaine… À suivre!

J’ai tout de même des nouvelles plus réjouissante à partager avec vous puisque j’ai enfin terminé le mobile de Monstre#3! Nous avons hésité un peu au niveau de la structure, mais finalement nous avons opté pour un concept « attrapeur de rêves » avec un petit cerceau. L’autre concept qui nous intéressait, c’est-à-dire suspendre plusieurs cerceaux pour former un genre de cône vide, était trop volumineux et pas mal plus de troubles.

Pour en arriver à ce résultat, j’ai crocheté un grand rond vert pâle puis j’ai enchaîné avec la bordure rose en crochetant autour du cerceau.


Rapide comme étape, mais très difficile sur le cou et les épaules! Je crois que je vais devoir m’entraîner un peu pour être plus endurante si je dois, un jour, refaire un autre mobile du genre.


Puis nous avons installé la chose au plafond et…


Rassemblement de petits monstres instantané! Monstre#3 est complètement obnubilée par ce mobile qui n’a ni télécommande, ni musique. Il n’y a qu’à le tapoter un peu, le tout s’anime doucement et Monstre#3 s’y perd.  On peut comprendre, après-tout ce sont de belles couleurs…


J’ai aussi eu le temps de terminé un petit projet express qui vient compléter le « look Minnie » de Monstre#3…


Moi? Productive? Ben voyon…






4/12/2013

22...


22 ornements pour un mobile, est-ce suffisant? Les combinaisons de couleurs étant quasi infinies, ainsi que ma réserve de fil, je pourrais avoir un crochet pour chaque centimètre carré de la chambre des filles et trouver encore de nouvelles fleurs ou papillons à faire... mais ce serait légèrement exagéré!

Je suppose donc que je suis arrivée au point où il serait logique de poser mon crochet et de fixer les ornements au mobile. Le problème, c’est que je n’ai toujours pas trouvé une solution pour la structure du mobile.

Je suis quand même contente d’avoir finalement réussi à améliorer mes petits papillons… il y en aura donc sept dans le mobile de Monstre#3.


Monstre#2, pour sa part, a eu droit à une bague papillon rose et elle était folle de joie!


Évidemment, j’aurais bien voulu avoir une photo (ou plusieurs!) du mobile installé à vous montrer, mais comme PapaMonstre et moi n’avons pas eu l’opportunité de nous attaquer à la structure… ça devra faire l’objet d’un prochain billet!

Entre temps, j’ai fait quelques expériences au crochet tout en allaitant Monstre#3 qui s’est transformée en petit bébé pot de colle aujourd’hui. Je ne suis pas trop inquiète, entre son gros rhume qui traîne et les vaccins qu’elle a reçu hier, c’est un peu normal qu’elle soit en constante recherche de réconfort. Premièrement, j’ai eu envie de voir si la « cutitude » des papillons crochetés serait aussi présente pour un autre insecte favori des enfants (et des plus grands hihi)…


Les couleurs ne sont pas fameuses, mais c’est bel et bien une coccinelle d’un beau rouge éclatant.  L’expérience m’aura permis d’en venir à la conclusion que je devais acheter des petits yeux qui bougent pour décorer ces petites bestioles! Comme Monstre#2 m’a demandé de lui faire des barrettes papillons, je crois qu’elle sera également heureuse d’en avoir quelques-unes en coccinelles… à suivre!

Ma deuxième expérience sera sans doute suivie par la création de petites pantoufles à la même effigie…


Bon, j’aurai eu la chance de composer ce billet pendant que Monstre#3 valsait avec PapaMonstre tout en mâchouillant son doudou de coton...


… mais c’est présentement l’émeute généralisée pour cause de « bébé va mourir de faim dans les prochaines 3 secondes et demies si un sein ne lui est pas inséré dans la bouche.

Vous comprendrez que PapaMonstre n’est pas très chaud à l’idée de remplir cette requête de notre progéniture!



4/11/2013

Du fil à retordre.


 Mine de rien, je me suis bien bidonnée en choisissant ce titre. Ce qui me fait moins rire par contre c’est d’avoir autant de difficultés à crocheter des papillons pour le mobile de Monstre#3. Mon premier essai s’est soldé en échec lamentable, mais comme le résultat était quand même un peu mignon, je l’ai appliqué à un xième bandeau pour Monstre#3.


Mon deuxième essai n’a pas vraiment été à la hauteur de mes aspirations, même si j’avais choisi un modèle plus simple avec l’espoir qu’il me serait impossible de manquer mon coup…


GrandMamanMonstre a eu peur que Monstre#2 se sente brimée de ne pas avoir de bandeau « papillon manqué » alors elle m’a obligée à lui en faire un… Et Monstre#2 s’est empressée de nous faire une baboune monumentale parce que le papillon n’était pas tout rose. Après un peu de travail Monstre#2 si tu ne mets pas le bandeau tu vas avoir plein de MORVE DÉGUEUE dans tes cheveux!!!!, j’ai réussi à la convaincre de l’essayer.


Heureusement, les essais subséquent ont été plus acceptables…


Les « munitions » prévue pour le mobile de Monstre#3 sont presque terminées, encore quelques petits papillons, quelques feuilles et je crois que le tout sera prêt.


Reste à voir comment fixer le tout au plafond…




4/09/2013

Les microbes...


Les monstres sont enrhumés. Monstre#2 a aussi deux grosses otites qui ont fait frissonner le médecin lors de l'examen. Alors vous devinerez que je patauge dans les fluides corporelles de mes monstres, et ça me laisse bien peu de temps pour la multitude de projets qui me trottent dans la tête.

En plus, a force de tremper dans la morve de ma progéniture, j'ai bien entendu contracté le vilain rhume moi aussi. Ce n'est donc pas la grande forme, surtout qu'a veiller Monstre#3 ppur pouvoir filer à l'hôpital au moindre signe de fièvre, le sommeil se fait rare.

Pas de bonnets de bébés pour l'hôpital lorsque la maisonnée est en mode "incubation microbienne intense", pas de moment tranquille pour faire des vêtements de poupées et pas d'énergie pour préparer un autre projet...

C'est quand même quelque chose!

Bon, ce n’est pas tout-à-fait vrai puisque j’ai toujours de nouveaux bandeaux qui « tombent » de mes crochets à chaque jour, mais à part crocheter des fleurs, je ne fais pas grand-chose. D’ailleurs, Monstre#2 n’a pas abandonné l’idée que ses poupées avaient grand besoin de bandeaux à fleurs. Moi qui croyais bien pouvoir en crocheter quelques-uns en cachette et les ajoutés à la garde-robe de poupée, je me suis retrouvée devant l’obligation de lui en donner un immédiatement sous peine de crise de bacon puissance 28.


L’important, je suppose, c’est que la collection de vêtements de poupées est toujours à l’abri puisque j’ai pris la peine de crocheter ce bandeau devant Monstre#2 et en lui laissant choisir les couleurs.


Monstre#3 a également eu droit à un nouveau bandeau, que voulez-vous c’était plus simple delui en faire un nouveau que d’aller en chercher un dans sa chambre… et plus rapide aussi!

Comme j’ai sentis une légère obsession se pointée le nez (aka crocheter des fleurs), je me suis dit que je devrais peut-être penser à un projet autre que des bandeaux pour les mettre en valeur. C’est donc comme ça que je me suis mise en tête de faire un mobile pour Monstre#3.


Je sais, la photo n’est pas de la meilleure qualité, mais je vous en promets de meilleures une fois que le projet sera plus avancé. Les petites fleurs seront décorées avec un bouton contrastant au centre et j’ajouterai également des feuilles à toutes les fleurs, certaines en auront cinq et d’autres deux, histoire de varier un peu les formes.

Je compte également essayer de crocheter quelques papillons et peut-être quelques oiseaux, puis il ne me restera qu’à trouver de quelle façon je désire accrocher le tout!

Finalement, le rhume ne me ralenti pas tant que ça… du moins à ce niveau-là! Je dois tout de même avouer que j’ai bien hâte que les microbes nous quittent, ce n’est pas très réjouissant d’entendre Monstre#2 et Monstre#3 faire une symphonie en toux majeure… très dur sur le cœur de MamanMonstre.





4/06/2013

Maman a trouvé un filon…


Et mon enthousiasme démesuré  fait déjà sourciller PapaMonstre. C’est certain que c’est le genre d’enthousiasme un peu difficile à comprendre pour quelqu’un qui ne tricote/crochète pas. Voyez-vous, j’ai un beau petit bébé toute joufflue et chevelue qui a toujours chaud et qui refuse donc obstinément de parader porter les chapeaux que je lui tricote. Pour les chandails et les petites robes, même chose, ou alors il ne faut pas les lui faire porter trop longtemps parce qu’elle se retrouve en cache-couche en moins de deux.

Même si je peux toujours compter sur Monstre#2 pour porter fièrement les tricots que je lui fais, et tout particulièrement les chapeaux, c’est réellement un manque dans ma vie que de pouvoir emmitouflée ma princesse des bajoues, aka Monstre#3. 

Mais l’illumination est venue sous forme de bandeaux décoratifs.


Comme elle ne refuse pas de les porter, j’ai bien l’intention d’en faire une collection complète, de toutes les couleurs, de toutes les formes!


Monstre#2 les aime bien aussi, mais lorsque je lui ai demandé si elle en voulait d’autres, elle m’a dit que non, mais que ses poupées avaient « toujours rêvé d’avoir un bandeau de fleur! ».

Ce qu’elle ne savait pas, c’est que c’était déjà prévu….




4/05/2013

Parce que ça prenait un peu de positif…

Après le billet un peu cinglant de ce matin, ça me prenait un peu de couleur, histoire de ne pas avoir l’air trop morose.


Je me suis donc accordée une pause de bébé morveux pour crocheter rapidement la version Monstre#3 du bandeau que j’ai rapidement fait, hier soir, pour Monstre#2. Bon, ça ne se voit pas sur la photo, mais le bandeau est un peu trop grand, il faudra que je l’ajuste. Ce qui se voit très bien, par contre, c’est que c’est réellement trop adorable!


Malheureusement, c’est difficile d’obtenir une photo de Monstre#2 qui ne soit pas complètement floue… disons qu’il lui est difficile de coopérer et de ne pas bouger le temps d’une photo. Une chance qu’elle a le rhume! La merveilleuse nouvelle de la journée c’est, qu’à défaut de tolérer les chapeaux, Monstre#3 semble tout-à-fait à l’aise avec un bandeau sur la tête!


Bon, ça ne lui tiendra pas les oreilles au chaud, mais disons que j’ai l’intention d’exploiter cette avenue au maximum.

C'est pas toujours facile.


Il est relativement rare que je m'étende sur les moments difficiles, du moins en ce qui concerne le blog et l'Internet en générale. Que voulez-vous, je ne crois pas en l'anonymat du net.

Mais aujourd'hui c'est difficile et ça me fait du bien d'en "parler".

Outre le rhume qui sévit dans la maison Monstres cette semaine, il y a Monstre#1 qui est complètement déchaîné. Ce n'est pas peu dire; j'ai passé la semaine à prier pour qu'il choppe le rhume lui aussi dans l'espoir que ça le ralentisse assez pour pouvoir reprendre le dessus!

Pas de chances, à date il est le seul qui s'en tire... et il ne nous aide pas du tout. 45 minutes, ce matin, pour le tirer du lit et réussir à ce qu'il s'habille! Puis Monsieur ne veux pas manger, ne veux pas ne pas manger, ne veux pas de yahourt, ne veux pas ne pas avoir de yahourt...

Je sais que c'est mal vu, mais: Heille #$%$#@ tu me niaises-tu!?

Gros discourt sur les enfants pauvres, sur sa chance extrême à tous les niveaux, sur l'impact de son comportement sur notre famille... Il semble atteint, il mange le ##$%$@as de yahourt.

Il veut une toast. Ok, habille toi au plus vite et je te la donne en attendant le bus qui arrive dans deux minutes. Une chance que j'ai menti et qu'il en restait cinq parce qu'il en a mit trois à danser comme une effeuilleuse satanique en enfillant sa salopette de neige!

Coup donc Monstre#1, tu te trouve tu si comique que ça?

Gros sourire triomphant.

J'ai tu le droit de lui écraser sa toast dans sa face de petit morveux!!???? Non, pas le droit, mais j'ai le droit de pas lui donner!

Le résultat c'est qu'il se garoche à terre dans la bouette (il pleut) et il braille. Je remercie le ciel que les très éloignés voisins doivent se dire que c'est juste un animal sauvage qui se fait éventrer et non pas un enfant en crise de bacon qui fait ce son à huit heure le matin.

Ok, je l'avoue, il l'a eu la maudite toast. Pas parce qu'il la méritait, pas parce qu'il en avait besoin tant que ça, mais juste parce qu'elle était prête et que je déteste le gaspillage.

Mais il faut faire face; Monstre#1 a besoin d'une leçon de vie. Parce que non, je n'explique pas les problèmes de cette semaine par le TDAH de Monstre#1. Non, c'est simplement qu'il est gâté pourri et qu'on a dépassé les limites du nombrilisme infantile acceptable. Nous ne sommes plus sa famille, mais son personnel et on a intérêt à rouler au quart de tour.

En tout cas, ça sent pa disparition de jouets pendant la fin de semaine. Il nous reviendra de chez sa mère pour retrouver sa chambre vide et la lecture comme seul divertissement autorisé. Ce n'est même pas si dramatique puisqu'il adore la lecture, mais la disparition de ses jouets devrait frapper son imaginaire.

Du moins je l'espère parce que je suis un peu à court d'imagination... et de patience.

4/04/2013

C’était trop beau pour être vrai.

Le rhume est de retour à la maison, Monstre#2 s’est recyclée en robinet à morve et Monstre#1 tousse comme un damné. Ce n’est pas surprenant puisqu’il y a eu un redoux et que c’est souvent à ce moment que le rhume frappe le plus fort, mais ce n’est jamais agréable, surtout que Monstre#3 risque d’y goûter elle aussi.

Essoufflant pour les ParentsMonstres, surtout que nous savons très bien que nous y passerons nous aussi. D’ailleurs, Monstre#2 vient de s’assoupir après une crise phénoménale, salinex oblige, et Monstre#3 s’est endormie dans les bras de PapaMonstre pendant que je m’occupais de sa grande-sœur-pas-si-grande-que-ça-dans-le-fond. Du coup, PapaMonstre peut retourner travailler pendant que j’écris ce billet en catastrophe avant d’essayer de rendre la maison présentable. Je n’y crois pas trop…

Hier soir j’ai terminé la version poupée de la veste paprika. Ce n’est pas très ressemblant, mais c’est assez similaire pour « faire la job ».


Avec toute l’action qu’il y a dans la maison ces derniers-jours, je n’ai pas commencé de nouveau projet d’envergure, ni pour les monstres, ni pour les poupées. Je m’en tiens aux bonnets, mais je crochète aussi quelques petits oiseaux. C’est un petit jouet que je faisais à la base au tricot, mais j’ai décidé de l’essayer au crochet puisque c’est relativement plus rapide.


Plutôt fructueux comme résultat. En fait, je trouve que mon petit volatil ressemble beaucoup aux fantômes des jeux de Mario Bros de notre enfance… il faudra que j’en fasse en blanc avec les traits noirs hihihi!

4/01/2013

There’s no place like home.


Il y avait déjà un an que nous n’étions pas retourné à Montréal, un an presqu’exactement puisque notre dernière visite datait de Pâques 2012. Ce n’est évidemment pas sans appréhensions que nous avons décidé de nous exiler de notre demeure avec les trois monstres, mais il fallait bien le vivre pour savoir si c’était un exercice réalisable. Au final nous nous en sommes assez bien tirés, hormis peut-être quelques bons maux de tête et plusieurs dollars en moins!

Si pour les ParentsMonstres c’était surtout agréable de voir des gens qui n’ont pas vraiment l’opportunité de faire pèlerinage jusqu’à nous, les EnfantsMonstres ont pour leur part particulièrement apprécié la sortie au Cache à l’eau.



Malgré le fait que notre ouïe en aura souffert un bon coup, nous y avons passé une merveilleuse journée en excellente compagnie. Laisser les monstres s’en donner à cœur joie dans un endroit sécuritaire sans avoir besoin de les talonnés constamment, surtout après avoir fait cinq heures de route la veille, était vraiment agréable... et pas seulement pour les enfants!


Certes, c’était une activité dispendieuse. Par contre, nous en avons profité au maximum et les enfants en gardent de très bons souvenirs. Quel dommage que ce soit si loin de la maison et qu’il n’y ait pas de centre de jeux similaires dans notre région. Disons que les jeux de McDonalds font bien piètre figures maintenant que les monstres peuvent faire la comparaison! Après tout, ce n’est pas dans un restaurant minute que tu peux gagner une barbe-à-papa plus grosse que ta tête en jouant à la chasse aux trésors avec deux lapins géants…


Si nos poches sont ressorties un peu moins garnies de cet exercice, nos monstres en sont ressorties heureux et exténués, une combinaison gagnante pour tout parent qui se respecte!


Tout ça pour dire que nous sommes de retour d’une fin de semaine qui aura été trop courte, qui ne nous aura pas permis de voir tous ceux que nous aurions aimé voir, ni de faire tout ce que nous aurions aimé faire, mais nous en sommes tout de même revenu heureux d’avoir passé de bons moments à regarder nos enfants être… des enfants heureux!