3/03/2013

Je vois la fin!


J’achève présentement la bordure de la veste Paprika, du moins la bordure du bas. Ensuite je m’attaquerai au capuchon, puis à la bordure finale qui m’inquiète tant. J’espère que je ne serai pas trop sévère envers moi-même, mais je cumule déjà les erreurs avec ce tricot et je n’ai qu’une envie : mettre tout ça de côté! 


En même temps, les tricots réussi sont une grande source de fierté pour moi… surtout quand je peux les voir sur mes petits monstres! En effet, il y a de quoi me donner envie de tricoter plus de pantoufles (oh que j’entends l’espoir de certaines ici!), quand je vois les petits petons bien au chaud de Monstre#3 dans les chaussettes que je lui ai faites avant même qu’elle ne se joigne à nous.


Mais en ce moment je suis concentrée sur la finition de la veste Paprika. Ce sera surement une jolie veste, mais comme je le disais, je cumule les erreurs et j’ai bien hâte de passer à autre chose. Avec un peu de chance, j’aurai terminé d’ici la fin de la relâche scolaire, et je pourrai m’attaquer aux vêtements de poupées que nous voulons offrir à Monstre#2 pour son anniversaire.

Parlant de cadeaux, nous avons eu la visite des GrandsParentsMonstresdeSorelTracy et toute la petite famille n’aurait pas pu être plus heureuse. Il faut dire que le Père Noël avait laissé quelques petites choses chez eux, ce qui a ajouté à l’excitation de la visite. 


Difficile de rendre Monstre#2 plus heureuse qu’en lui donnant une belle robe avec un maximum de froufrous! 

Monstre#1 s’est montré un peu plus difficile, mais pas très longtemps. Il faut dire qu’il est rare qu’un garçon de 7 ans s’attende à recevoir un livre comme cadeau! Par contre, la baboune ne l’a pas habité très longtemps et il n’avait pas sitôt dit qu’il aurait préféré un jouet, qu’il avait le livre dans les mains et était complètement perdu dedans. 

D’ailleurs, il est reparti avec pour continuer de le lire chez sa mère. C’est drôle, moi je ne suis pas convaincue qu’il aurait eu plus de plaisir avec un autre G.I Joe ou truc du genre… mais qu’est-ce que j’en sais?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire