3/26/2013

Je pense que je vais survivre…


Même si j’ai un peu honte de ne pas débuter ce billet en étant toute fière d’avoir terminé la bordure qui traîne depuis trop longtemps, je peux au moins dire que j’achève réellement.


En fait, selon les instructions, j’ai terminé puisque la bordure fait environ quatre centimètres, mais j’ai bien l’impression que si je n’en fais pas au moins six, la veste sera mal ajustée. 

Mon problème c’est qu’il est tard et que je cogne des clous, ce n’est pas très pratique pour faire un tricot uniforme et sans erreurs! Alors je vais faire ce que toute tricoteuse raisonnable ferais; tricoter jusqu’à en tomber dans les pommes aller me coucher. Avec un peu de chance, demain j’aurai à la fois le temps de terminé cette foutue bordure ET d’écrire un billet pour vous présenter la veste finie.

Je dois dire que je suis plutôt las de cette bordure, avouez que vous êtes trop surpris. En plus, je n’ai pas tricoté d’autres vêtements pour les poupées de Monstre#2 et je sais que je ne pourrai pas profiter de la longue fin de semaine pour continuer ce projet puisque nous avons un voyage express à notre agenda familial. 

Déjà que j’ai le crochet qui démange depuis que Monstre#2, avec les yeux tout mouillés bien entendu, m’a lancé:

-          Maman, pourquoi tu m’as pas déjà tricoté une sirène en laine pour jouer aux Bubulles Guppies?

-          Ah… bien, vois-tu Monstre#2 de mon cœur que j’aime, c’est que Maman est une grosse méchante sans cœur qui se débat sans bon sens pour te faire une surprise que tu aimeras même pas pour ta fête de quatre ans… n’a pas eu le temps encore, mais quand je vais avoir fini ta veste je vais voir ce que je peux faire.

J’ai déjà le patron de côté, techniquement il ne me reste qu’à choisir les couleurs et trouver un magasin qui aurait du « pêche » en stock… avec la fermeture des Zellers, ça ne me laisse pas beaucoup de choix dans ma région, mais peut-être que le voyage me permettra de remédier à ce problème. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire