3/08/2013

Comment ça juin c'est dans 3 mois?!


Les parents se reconnaîtront sûrement dans la réflexion suivante: le temps passe donc bien vite! Dans 3 mois, Monstre#2 aura quatre ans… déjà quatre ans!

Outre les réflexions d’usage (mon bébé grandit trop vite, je n’ai plus de bébé c’est une grande fille, maudit que je suis vielle, etc.), je suis confrontée au fait qu’il ne me reste pas énormément de temps pour terminer commencer son cadeau tricot. Surtout qu’en regardant la liste des vêtements de poupée que je veux faire, j’ai réalisé qu’il y en avait une trentaine. 

Bon, ce sont des petits tricots rapides, mais que je ne peux travailler que quand Monstre#2 n’est pas dans les parages, ce qui est un handicap majeur. J’ai donc commencé hier par une paire de pantalons noir et, par miracle, je n’ai pas assasiné PapaMonstre lorsqu’il m’a lancé : « Ah c’est du linge de Barbie que tu lui fais finalement? ».


Euh… non c’est pas du linge de Barbie!

Le résultat est loin d’être parfait, mais comme j’ai improvisé le patron il me suffira de faire les améliorations sur les prochaines paires, parce que je prévois quatre paires de pantalons. J’ai beau tenir le discours voulant qu’elle ne remarquera pas les imperfections, je crois que nous savons tous très bien que je vais finir par refaire une autre paire de pantalon noir… Ben quoi, c’est quand même pour habiller des princesses!


Donc, hier soir, j’ai pu terminer une paire de pantalon et en commencer une autre, avec un peu de chance j’aurai fini la garde-robe au complet pour juin! Il faut dire que les pantalons sont loin d’être extravagants. En fait, je n’ai pas vraiment prévu de vêtement très extravagants, juste des pantalons, quelques chandails froufrou, une ou deux robe, deux ou trois vestes à boutons, des bottines, une tuque manchot (ben quoi??!! Trop cute bon!).

- Tu ne leur feras pas de jupes?
Ah… ben oui je vais faire des jupes aussi!

 Bref, sans compter qu’il me reste toujours la veste Paprika à terminer, j’en ai pour un moment à être occupée en tricot! D’ailleurs, la fameuse veste a maintenant son capuchon, ce qui veut dire que je dois m’attaquer à la fameuse bordure… 

J’ai peur!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire