2/05/2013

Qu'est-ce que je fais si...


Tous les parents le savent, les enfants posent beaucoup de questions. Quand ce n’est pas pourquoi, c’est comment, c’est comme ça et c’est tout! Monstre#1 a toujours posé beaucoup de questions et, lorsqu’il n’obtient pas satisfaction, il pose la même question jusqu’à nous rendre complètement chèvre.

Par contre, nous avons dépassé l’étape du « pourquoi » et nous nous trouvons dans la zone un peu floue où Monstre#1 crée toute sorte de scénarios pour tester les limites de notre savoir… ou alors c’est qu’il fait diversion pendant que Monstre#2 fait une razzia de biscuits qu’ils iront manger en cachette plus tard...

Blagues à part, Monstre#1 pose des questions de plus en plus élaborées et si elles nous font souvent sourire, celle de cet après-midi nous a laissé plutôt amers.

Voyez-vous, j’ai finalement terminé le chandail de Monstre#1 et c’est avec une joie palpable qu’il l’a enfilé avant de partir pour l’école après son dîner. 


Puis il s’est figé et la fameuse question est tombée :

Qu’est-ce que je fais s’ils disent que c’est pour les filles?

- De quoi ça Monstre#1?

- Ben les tresses…

C’est des torsades... pis ce n’est pas pour les filles, voyons donc!

Mais qu’est-ce que je fais si…

Et la question a été répétée à toutes les sauces jusqu’à ce que l’autobus arrive, je ne crois pas que PapaMonstre et moi ayons été en mesure de lui donner une réponse satisfaisante et je ne trouve qu’une mince consolation dans le fait que personne ne va remarquer son chandail, encore moins pour lui dire que c’est un chandail de filles!

PapaMonstre me faisait remarquer que c’est un peu ce qui s’est produit avec sa tuque, ou plutôt avec le pompon de la tuque : il fallait qu’il soit bien certain de pouvoir enlever le pompon si les autres enfants riaient de lui.

Plus difficile d’enlever les torsades si les autres gamins se moquent de lui à cause de ça…

Je suis quand même convaincue que personne ne va se moquer de Monstre#1 à cause de son chandail tricoté à la main, mais je trouve vraiment dommage de voir que ça le préoccupe autant. Malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose pour le rassurer; il faut surtout concentrer nos efforts à l’aider à avoir confiance en lui et en ses goûts.

Après tout, on ne forcera personne à enfiler ce chandail alors pour autant que Monstre#1 l’aime ce chandail ça dérange qui?


Chose certaine, s’il s’en fait autant pour quelques torsades, je ne lui ferai pas une tuque hibou! Des plans pour qu’il meurt carrément de honte! Je jonglais avec l’idée de lui faire une tuque de monstre, mais PapaMonstre a finalement décrété qu’on allait laisser le couvre-chef de son fil tranquille… Je sens que Monstre#2 aura de nouvelles tuques sous peu.

Je ne suis pas encore convaincue du résultat, d’autant plus que j’ai modifié le patron parce que ça me semblait beaucoup trop petit pour une taille 3-6 mois, mais j’achève la tuque hibou de Monstre#3. Le crochet est vraiment beaucoup plus rapide que le tricot, mais ce patron requiert un crochet assez gros et je trouve que les « trous » de la tuque feront en sorte qu’elle ne sera pas nécessairement assez chaude pour jouer dehors. 



Au moins c’est un point qui importe vraiment très peu pour Monstre#3, d’ailleurs il vaut peut-être mieux qu’elle ait un chapeau un peu plus léger puisqu’elle est bien emmitouflée dans son banc d’auto lorsque nous sortons.

 Il faudra probablement que je prenne un crochet plus petit si j’en fais une pour Monstre#2, sinon je crains de la faire pour rien si elle n’est pas assez chaude pour jouer dehors… 

Oui, oui… j’ai repoussé à plus tard le tricot de la veste de Monstre#2 et je n’ai toujours pas terminé ce que PapaMonstre m’a demandé… je me sens jugée en ce moment! ;)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire