1/21/2013

C'est pas jusssssste!


Comme plusieurs avant lui, Monstre#1 est un incompris stigmatisé et envers qui les pires injustices sont commises. Le problème actuel, voyez-vous, est que sa soeur lui refuse le privilège de jouer avec sa figurine de Star Wars...

Monstre#1 collectionne les figurines de Star Wars et de G.I. Joe, il doit en avoir un million (au moins plus de vingt), mais il n'a pas celle d'Aayla Secura, la jedi twilek que Monstre#2 chéri précieusement. Monstre#2 possède deux figurines de Star Wars, achetées pour limiter les crises de nerfs occasionnées par la réticence farouche de Monstre#1 a partager les siennes... Il faut dire que la figurine en question en est une que Monstre#1 n'a pas déjà dans sa collection.

Bref, Monstre#1 a du trouvé mon manque de sympathie envers sa cause complètement désarmant. Il faut dire que de l’entendre prêt à renier sa sœur pour une figurine de Star Wars qu’elle ne voulait pas partager, en même temps qu’il lui hurle par la tête de ne pas toucher ses jouets à lui… vous voyez le genre?
Donc, la vie est très injuste. La guerre n’a pas duré bien longtemps une fois que Monstre#1 a réalisé qu’il n’avait pas un très grand capital de sympathie et ses lamentations ont cessées assez rapidement.
 Le sourire lui est encore plus rapidement revenu lorsque je lui ai fait essayer son chandail, histoire d’avoir une idée de la longueur qu’il me reste à faire pour le corps… Monstre#3 n’était pas un bon modèle cet après-midi ;)
En effet, si le chandail était pour elle, il serait déjà beaucoup trop long! ;) Mais puisqu'il est pour notre grand garçon de 7 ans, il m'en reste encore pour un petit moment à le tricoter! 


Par contre, je prévois faire une petite pause sous peu, histoire de donner une chance à mes pauvres phalanges de se frotter à une fibre un peu plus douce…


Reste à voir si je serai une bonne petite épouse qui utilisera cette pause pour la commande de PapaMonstre… ou si je serai égoïste et irai plutôt vers la fameuse veste Paprika. 

Pourquoi pas les deux!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire