12/10/2012

Non.


Non, je n’ai toujours pas donné naissance à Monstre#3.

Non, je ne profite pas des derniers instants magiques de la grossesse pour me reposer ou préparer la chambre de bébé… la chambre est prête depuis longtemps et on repassera pour les « instants magiques » qui sont en fait un amalgame de l’incapacité de marcher, de dormir, de manger (des talons dans l’estomac… expression que j’adore et qui n’est pas de moi) et autres joies à passer sous silence.

Après 40 semaines et six (SIX) jours à construire un autre être humain, je considère que ma part du boulot est faite et j’ai bien hâte de pouvoir passer à la prochaine étape.

En plus, je ne trouve plus de position confortable pour tricoter et ça me ralenti affreusement dans la réalisation du dernier chandail de Monstre#2. Il lui manque toujours le capuchon et la poche… le capuchon est, selon mon estimation très sommaire, à moitié fait… mais je ne suis pas certaine qu’il sera assez profond. 


Puis Monstre#2 a fait une requête tellement claire et précise que je ne peux pas refuser d’y acquiescer; le capuchon DOIT avoir des oreilles… de koala.

J’avouerai candidement ici que je mise beaucoup sur l’absence de koala dans l’entourage de Monstre#2 pour m’en sortir en ne tricotant que deux petites oreilles roses. Indigne, je sais, mais c’est que je galère un peu à finir ce projet et j’en ai tellement en tête…

D’ailleurs, je compte me lancer sous peu dans une nouvelle aventure textile. Non, rien à voir avec la machine à coudre qui prend la poussière au sous-sol. Il s’agit plutôt de l’ensemble de crochet que j’ai reçu de GrandMamanMonstre pour mon anniversaire (en avance en plus!).


En plus d’inclure un étui adorable, cet ensemble devrait couvrir la plus grande partie de mes « besoins » en crochets…



J’ai aussi reçu un bel ensemble de doubles pointes en bois de grandeurs rikiki (2 à 3.25 mm), pour tous ces petits tricots rikiki qui pourraient m’inspirer. Ma seule crainte? M’asseoir dessus, vous devinerez que ces petites choses sont probablement trop fragiles pour survivre à l’aventure…

Sur ce, je retourne au tricot du capuchon pour le chandail de Monstre#2, tout en regardant la neige s’accumulée dangereusement dans le rang. Monstre#3 doit probablement attendre que ce dernier soit complètement impraticable pour se mettre en route…


Aucun commentaire:

Publier un commentaire