10/04/2012

Ah le jeudi matin!


Force des choses oblige, je suis maman à la maison depuis notre déménagement en région… mais ma fille fréquente quand même la garderie deux fois par semaine. Je me souviendrai toujours du dédain avec lequel l’infirmière du CLSC à Montréal m’avait dit qu’il était impératif que ma fille fréquente la garderie pour être socialisée… ouf le jugement.

En arrivant ici, Monstre#2 a pris la place, à temps partiel, de son grand frère à la garderie alors que lui faisait son entrée à la maternelle. Elle adore aller jouer avec ses amis et moi j’ai droit à cette rare opportunité de prendre une douche sans craindre de retrouver une fresque intégrale sur les murs de mon salon. Et je dois dire que le tricot avance beaucoup plus rapidement aussi lorsque Monstre#2 n’est pas là pour « m’aider ».

Donnons-lui encore quelques années et elle sera fin prête à tricoter elle-même ses chandails, mais pour l’heure il vaut mieux pour tout le monde que ce soit moi qui s’en charge. D’ailleurs, le fameux chandail est bloquer présentement, mais comme je n’ai pas vraiment d’endroit adéquat pour le bloquer à plat avec des épingles… disons que j’y vais avec les « moyens du bord »…


Pour vraiment bien faire, par contre, ce sont des nouilles de piscine dont j’aurais eu besoin pour les manches, mais ce n’est plus vraiment la saison pour m’en procurer. J’ai également terminé les lacets pour les petits chaussons de ballerine de Monstre#3, mais je n’ai pas eu le courage de les faire pour Monstre#2… je songe sérieusement à simplement utiliser un ruban rose.


Comme je le disais hier, il ne manque plus que les boutons, ou les boucles.

J’ai plusieurs projets qui attendent de prendre place sur mes aiguilles, mais pour le moment c’est un autre lutin qui y a pris place. 


J’ai été amèrement déçue par la qualité du fil que j’ai acheté l’autre jour (RedHeart Boutique Unforgettable dans la couleur Écho) pour faire une tunique à Monstre#2; je n’ai même pas pu monter mes mailles parce que le fil se brisait sans aucunes raisons après une dizaine de mailles! Après avoir essayé à trois reprises en me disant que peut-être le début de la balle était en mauvais état, j’ai abandonné l’idée et envoyer un message à la compagnie… je ne m’attends pas vraiment à avoir de réponse, mais je trouve dommage de m’être retrouvée avec un fil de si mauvaise qualité.

Une fois le lutin terminé, je crois bien que je vais m’attaquer au lapin de Monstre#3, à moins que ce ne soit plutôt à un autre bonnet, toujours pour Monstre#3… Disons que nous le saurons probablement demain!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire