8/22/2012

Je me souviens vaguement avoir lu quelque part que la meilleure façon de faire durer le plaisir du tricot c’était de tricoter un chandail sur des aiguilles de 2mm avec un fil très mince. Comme ça le plaisir durait des heures et au final le chandail était très léger et agréable à porter… quelle horreur!

C’est peut-être vrai pour ceux qui sont satisfait par la simple action de tricoter plus que par le fait d’arriver au bout d’un projet, mais ce n’est pas mon cas. Le chandail hiboux sur des 4mm avec un fil moyen me parait déjà interminable, jamais je n’aurais la patience de tricoter de la dentelle.


J’en ai encore pour plusieurs centimètres avant d’arriver à la bordure du chandail, puis il me restera les manches à faire… mais la quantité de fil qu’il me reste est inquiétante. PapaMonstre devra se sacrifier pour aller en chercher une autre balle cet après-midi!


Le problème c’est que je n’en utiliserai surement pas la totalité et malgré toute ma belle volonté de ne pas vouloir m’encombrer d’une trop grande réserve de fil à tricoter, une autre petite quantité de fil va s’y ajouter. La seule chose qui joue en ma faveur c’est qu’il y a déjà très longtemps que je n’achète plus de fil en vrac, mais c’est simplement parce que je n’en trouve plus qui est intéressante.

Finalement, peut-être que je n’ai pas de mérite!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire