6/28/2012

Toujours pas de livre à l’horizon.

Dommage puisque j’ai terminé, hier, la peluche qui complète le cadeau de bienvenue aux jumeaux d’une copine. Avec un peu de chance je le recevrai pendant les vacances de PapaMonstre et j’aurai l’opportunité d’aller faire le plein de fil à tricoter pour entamer les projets qu’il contient!


Il ne me reste plus qu’à mettre le tout à la poste!

Pour ceux et celles qui voudraient des nouvelles de notre petit chaton, soyez sans craintes la petite bête se porte à merveille malgré une infection aux yeux et probablement une petite infection respiratoire. Le vétérinaire ne veut/peut rien faire pour le moment puisqu’elle n’a que trois semaines et n’est pas sevrée encore, mais ça ne devrait tarder à la voir grandir à vue d’œil.



Déjà ce matin je l’ai trouvé à gambader dans la verrière après s’être échappée de sa boîte… ce sera un esprit fort je crois! Sa mamanm, la Petite Blanche refuse toujours de sortir lorsqu’on lui offre la porte, elle s’est même cachée derrière le télescope de PapaMonstre lorsque j’ai reçu un coli de Purolator hier. Rien à faire, je crois qu’elle se plait bien dans le confort de cet abri. Elle qui avait refusé catégoriquement d’utiliser un bac de litière lorsque nous l’avions fait entrer cet hiver parce que ça nous brisait le cœur de la voir les moustaches glacées dans la neige… allez savoir ce qui lui passe par la tête!

Par contre, Mr. Fluffy est bien embêté de ne pas pouvoir aller voir de plus près ce qui se trame dans la verrière… malgré le fait que ses vaccins soient à jour, nous préférons ne pas le laisser y aller pour éviter de se retrouver avec un Mr. Fluffy éborgné! Malgré tous les mamours que la Petite Blanche et lui peuvent se faire au travers du moustiquaire de la cuisine, je ne crois pas qu’elle apprécierait tellement qu’il vienne renifler de trop près sa progéniture…


N’empêche que si tout va pour le mieux, j’ai bien l’impression que la petite chatonne prendra racine une fois que sa mère en aura terminé avec elle… À suivre!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire