4/01/2012

Pas besoin d’arc ni de flèches pour cette chasse!

Il fait beau, les enfants sont tranquilles et font encore ce matin le bilan de leurs gains de la chasse aux oeufs d'hier. La réalité de la garde partagée c’est qu’il nous faut parfois ajuster le calendrier pour que les enfants profitent ensemble des activités festives, et Monstre#1 sera chez sa mère en fin de semaine prochaine. C’était donc samedi qu’était prévue la chasse aux œufs de Pâques!

Bonbons, suçons, chocolats et bricolages… il en avait des choses dans son panier le lapin de Pâques! Mais ChatonMonstre lui a fait peur alors toutes ces belles choses se sont éparpillées un peu partout dans la salle de jeux.


Il y en avait jusque dans la maison de poupées!

Le soulagement suprême aura été de constater que ni Monstre#1 ni Monstre#2 n’aura cédé à la tentation de s’approprier la totalité du butin, le partage était au rendez-vous à toutes les cachettes.

Comme le rhume me quitte tranquillement, je retrouve peu à peu l’énergie pour tricoter sans avoir peur de créer une arme bactériologique potentielle. Mon problème c’est d’essayer de tricoter à l’insu des Monstres… et de résister moi-même à l’envie de garder cette adorable petite peluche!


Maintenant il ne s’agit plus que d’une simple tête désincarnée, la bestiole a maintenant un corps, deux jambes... et une main! Plus j'avance, plus j'apprécie ce patron, bien qu'au lieu de tricoter à plat je tricote en rond. Que voulez-vous, j'ai toujours une sainte horreur des coutures.

J’aurais quand même préféré que le corps soit un peu plus allongé, pour le moment j’ai bien l’impression que cette peluche aura la silhouette plutôt trapue. Bon, pour une peluche c’est quand même loin d’être dramatique!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire