3/27/2012

Deuxième soirée d'observation: Des aurores boréales

Cette soirée du 27 mars 2012 aura été marqué par une autre sortie d'observation astronomique. En début de soirée, un petit voile nuageux est venu nous embêter un brin. Par la suite ça s'est dégagé. Après que MamanMonstre soit entrée pour aller s'occuper de Monstre#2 qui n'allait pas bien. La pauvre débute un rhume et avait de la misère à respirer dans son sommeil. J'ai décidé d'aller explorer notre terrain pour voir ou est-ce qu'on pourrait placer le télescope pour éviter l'éclairage de la ferme voisine avant de tout remballer. C'est alors que j'ai découvert des aurores boréales à l'horizon Nord. Je me garoche à l'intérieur pour aller changer de téléobjectifs sur la Rebel et je gosse pendant plusieurs minutes avant d'arriver à faire quelques clichés dont voici les meilleurs:





Cette séance d'observation va m'avoir rappeler un souvenir. Pas grand mondre comprendra, mais ici aussi nous avons "un ruisseau à moins de 1 kilomètre". Je riais tout seul quand je l'ai entendu. Pierre ça te rappelle quelque chose?

Bonne nuit tout le monde!

1 commentaire:

  1. Ha! Ben oui, ça me rappelle quelque chose! :-) De très beaux souvenirs que cette soirée de septembre 1999…

    Pour raconter à tes lecteurs… En septembre 1999, nous ne disposions pas de tous les outils d’aujourd’hui comme le Clear Sky Chart (exemple http://cleardarksky.com/c/Montrealkey.html?1 ) ou au moins, nous ne les connaissions pas. Alors nous regardons la télé pour connaitre les prévisions météo. On annonce dégagé. Alors on part, Danis et moi, avec quelques autres amis astronomes amateurs, et on se rend près de mon chalet, dans Lanaudière.

    Rendus là, après quelque temps, Danis pointe vers l’horizon nord et demande: «Les gars, êtes-vous surs qu’il va faire beau?» parce qu’il croit voir un petit nuage. J’identifie bientôt ledit «nuage» comme étant une aurore, et en même temps que je dis ça, ladite aurore, à peine de la taille de la pleine lune, s’agrandit et occupe la moitié du ciel en le temps de le dire…

    Le spectacle a duré environ 10 minutes, avec des vagues comme un rideau, partant du bas vers le haut où elles disparaissaient graduellement, et des rayons verticaux qui danseaient légèrement. Quand c’est disparu, nous n’avons pu nous empêcher d’applaudir.

    Un autre groupe est venu nous rejoindre environ 15 minutes plus tard. Ils n’avaient rien vu, mais en leur expliquant, l’aurore est revenue pour quelques minutes… que nous avons applaudies aussi!

    L’histoire du ruisseau s’est déroulée à un autre terrain près de là, où nous allions l’hiver car le premier n’était pas accessible. Nous nous étions installés en bordure d’un chemin que nous ne connaissions pas, et on entendait clairement l’écoulement de l’eau dans un ruisseau. Le frère de Danis — je ne me souviens plus lequel: Bruno? — ne cessait de dire que, compte tenu de l’intensité du son, le ruisseau était «à moins d’un kilomètre»… En quittant, nous avons allumé des lumières blanches plus fortes (curieusement, nous étions arrivés à l’obscurité, ce qui est rare…), et nous avons vu que le ruisseau était même à moins de 100 mètres! ;-)

    RépondreEffacer