1/09/2012

L'égoïsme infantile...

À la fin de mon dernier contrat d’enseignement nous sommes partis avec la totalité de nos biens sur le dos à plus de cinq cent kilomètres de Montréal. Bon, nos fameux biens étaient dans un camion (trois si on compte les véhicules de nos parents) et non sur notre dos, mais l’idée est quand même là… nous sommes littéralement parti le lendemain de mon dernier jour de classe… si bien qu’à l’examen final je dormais dans notre ancien appartement sur un matelas gonflable avec Monstre#2 pendant que PapaMonstre, à cinq cent kilomètres de nous, travaillais à la fois sur la nouvelle maison et à son nouveau boulot. C’était en avril 2011.

Depuis ce temps, je suis à la maison avec les Monstres et même si des emplois en région il y en a plus qu’on ne le pense, je n’en ai toujours pas trouvé un pour moi. Il faut dire qu’avec 19 ans de scolarité, la job de caissière d’épicerie me tente plus ou moins (surtout moins). Il n’y a aucune honte à être caissière, concierge ou autre, mon manque d’enthousiasme ne vient pas de là du tout, il vient du fait que ce que j’ai mis des années à me construire une expertise en sciences biologiques et que c’est ce que je veux partager… On est loin du tricot hein?

Alors oui, je fais un peu la fine bouche avec les offres d’emplois qui pourraient nous offrir un peu plus de répit avec les factures, mais qui sont à des années lumières de ma formation et de mon expertise. Mais nous ne sommes pas à plaindre.

Dans plusieurs billets j’ai déjà abordé le surplus honteux de jouets qui habite les chambres de nos Monstres, la salle de jeux (oui, c’est grand chez nous), le salon, la salle de bricolage ainsi que tous les autres endroits qui devraient en fait être réserver aux adultes pour nous éviter de se casser les incisives sur le plancher à cause d’une petite voiture bien camouflée sous une couverture de poupée. Vous voyez le genre? S’il y avait une explosion dans un Toys’r us ça ne serait probablement pas aussi désastreux!

J’exagère à peine, mais disons que les Monstres n’ont pas de raisons de se plaindre en ce qui concerne la quantité de jouets qui est à leur disposition. Ils ont de beaux vêtements (et même pas tous en tricot), des souliers propres et à leur taille, ils mangent bien et à leur faim, ils ont la télé, des consoles de jeux (une mobile pour Monstre#1 ainsi qu’une Wii pour tout le monde, sans compter la tablette pour les films de Monstre#1)… Est-ce que le portrait est assez clair?

Ce matin, pendant que je regardais les offres d’emplois sur Internet je me suis pris un commentaire qui semble avoir été un présage de la journée de confrontations qui s’amorce avec Monstre#1…

Monstre#1 : Moi je veux que tu prennes n’importe quel emploi que tu vois en premier comme ça on va avoir plus d’argent pis ça va être moins long pour que j’aie plus de jouets.
(Belle)MamanMonstre : Euh c’est parce que c’est pas comme ça que ça marche la vie mon grand… même si je prenais n’importe quel boulot, ça ne serait surement pas pour acheter encore plus de bebelles!

Monstre#1 : Oui parce que c’est juste à ça que ça sert ton travail et moi je trouve que j’en ai pas assez des jouets pis vous êtes là juste pour me faire plaisir!

Oui… compte là-dessus Monstre#1! La confrontation s’est poursuivie au déjeuner, je ne vous raconte pas les larmes, les cris, les négociations parce que « Vous êtes obligés de me faire plaisir et de me donner ce que je demande » et apparemment ce n’était pas le yaourt (demandé par lui) ni les rôties à la confiture de fraises (achetée pour lui). L’affrontement des Titans entre PapaMonstre et Monstre#1 était vigoureux… surtout pour un lundi matin 7h30…

Biensur après menaces et boule de gomme Monstre#1 a plié et il a mangé son déjeuner… même si nous devrions être bien content et oublier tout ça, ça nous laisse un goût amer à PapaMonstre et moi de commencer la journée en négociations, punitions et menaces de tout genre. C’est loin d’être la bonne façon de commencer une journée disons-le.

Je suppose que c’est normal de vouloir s’affirmer à l’âge (6 ans) de Monstre#1, mais je suis surprise de la ferveur avec laquelle il nous réduit, PapaMonstre et moi, au rôle de pourvoyeur de bébelles. Surtout quand la maison déborde de jouets (et pas seulement de cossins cheap du Dollorama) et qu’on ne lui refuse presque rien.

Il faut croire que l’emphase que nous avons mise sur le fait qu’il soit privilégié comparativement à beaucoup d’enfant lui est passée deux milles pieds au-dessus de la tête. En même temps, le but de l’exercice ce n’est pas non plus de lui faire faire des cauchemards de petits enfants qui meurent de faim et de soif alors voire qu’ils en ont des jouets eux…

C’est certain que sachant que Monstre#1 tien ce discours, il n’aura plus son cossin à 1$ (ou 2) à chaque fois que nous allons au magasin… Grand bien lui fasse de penser que notre rôle dans la vie c’est de lui remplir la maison d’un paquet de jouets alors qu’il ne fait même pas attention à ceux qu’il possède déjà, mais c’est un jeu duquel nous avons choisi de nous retirer.

Si PapaMonstre et moi avons été secoués par l’épisode Monstre#1 de ce matin, on ne peut pas dire que ce dernier soit pour le moins du monde perturbé… de retour en mode normal, il profite de sa dernière journée de vacances avec sa sœur et ils semblent tous les deux tout à fait comblé par leurs vieux jouets…

Ahh les enfants… on les aime, mais des fois on les enverrait jouer tout nu dans la neige…
PS : C’est une farce, personne n’ira jouer nu dans la neige.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire