1/23/2012

C’est donc ben platte!

Non, il n’y a pas de façon plus distinguée de le dire… tricoter des bas (AUX GENOUX) tubes pour des pieds d’hommes (des 11, une maudite chance que ce n’est pas du 15 hein!!!) c’est platte. C’est tellement pas stimulant que j’ai l’impression que j’y serai encore l’hiver prochain… c’est fou, il me prend des envies de me mettre à faire le ménage à la place de tricoter, ce n’est pas peu dire!

Mais malgré tout ça avance parce que j’ai pitié de PapaMonstre qui en aura surement besoin d’ici jeudi… il demeure que je n’ai pas encore fini le premier et que je n’apprécie pas du tout l’expérience. La prochaine fois (ben oui, parce que je vais m’y remettre en plus) il faudra que je prenne des aiguilles plus grosses, disons 5mm au lieu de 3.5mm, et ça me fera moins de mailles d’ennui mortel.


J’ai aussi pris la grande décision d’abandonner mon projet de couverture pour Monstre#2. J’ai monté trop de mailles, fait beaucoup d’erreur dans le motif et je dois me résoudre à l’évidence… je n’aimerai pas le résultat final. Quand même, je ne veux pas simplement mettre ce fil à la poubelle alors je me vois obligée de le récupérer en détricotant ce que j’avais de fait… ce qui n’est quand même pas « peu ».


C’est quand même dommage, mais en même temps je crois que si je sais pertinemment que je n’aimerai pas le résultat final, ce serait royalement injuste de l’imposer à Monstre#2. De plus, j’ai quelque chose en tête qui me permettrait à la fois d’offrir une couverture chaude et moelleuse à Monstre#2 et qui se tricoterait en un temps record… c’est donc un dossier à suivre.
Je ne sais pas encore ce que je ferai du fil récupéré, mais l’inspiration me viendra en temps et lieu, j’imagine!

Ce que je ne saurai probablement jamais c’est à quel point ma décision d’abandonner ce projet aura été influencée par mon découragement le plus total de tricoter avec des aiguilles en bamboo. Je suis vraiment jalouse de ceux et celles qui sont capables de tricoter avec ces aiguilles, mais moi je me fais des ampoules aux doigts et je rage comme une folle parce que je ne les trouve pas assez lisses. Comme si ce n’était pas suffisant, le câble s’est presque rompu sur mes aiguilles et avec la réparation de fortune c’est tout un calvaire de faire passer les mailles. Bref, une expérience de tricot pas mal moins agréable que mon nouveau seuil de tolérance!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire