11/20/2011

Monstre#1...

Monstre#1 est un petit (grand) garçon de cinq ans très énergique qui partage les passions et intérêts habituels des enfants de son âge... lego, transformers, dinosaures, etc. Mais Monstre#1 m'a demandé cette semaine de lui montrer comment « faire du tricot ». C’était trop adorable pour ne pas acquiescer à sa demande, même si je croyais qu’il abandonnerait après deux ou trois mailles… le tricot étant un travail de longue haleine et Monstre#1 ayant d’ordinaire le « souffle » court ;).

Pourtant ses petits yeux se sont allumés de joie quand je lui ai offert ses propres aiguilles encore emballées (acheter un (deux) ensemble(s) de foulard froufrou au Dollorama pour avoir 140 (280) mètres de fil à tricoter ça a du bon puisque les aiguilles « cheapettes » en plastique qui sont inclues font VRAIMENT le bonheur des enfants haha!).

Nous avons donc débuté le projet « Lapin », puisque le carré de tricot que Monstre#1 aura réalisé se transformera en lapin. Je lui ai monté ses mailles, sérieusement il faut commencer par lui faire maîtriser le tricot comme tel avant de m’entêter à lui montrer comment monter et fermer ses mailles, 26 mailles au total, ça fera une peluche d’une taille intéressante et ça lui permettra de vraiment pratiquer. Le seul problème c’est qu’il tricote avec des aiguilles assez grosses donc le tissus ne sera pas complètement « étanche » et on pourra voir la bourrure, mais je ne crois pas que ça sera moins beau pour autant… de toute façon, son tricot est encore inégal.


À ma grande surprise, Monstre#1 a vraiment aimé l’expérience! Malgré le fait qu’il trouve que c’est beaucoup plus long que ce qu’il croyait, il persévère et il est presque rendu à la moitié de son projet. Pendant les dernières minutes, il tricotait même en regardant la télévision et sans porter attention à son ouvrage… sans faire d’erreurs!


Ce qui m’a le plus étonnée, c’est de le voir spontanément se mettre à compter ses mailles pour vérifier qu’il ne lui en manquait pas. Sérieusement, c’est un réflexe de tricoteur aguerri et pour un enfant de cinq ans c’est assez impressionnant! Il faut dire que je compte mes mailles de façon presque obsessionnelle lorsque je commence un projet… je serai peut-être plus sensible au fait que je suis observée de près la prochaine fois!

Le plus frappant c’est que lorsqu’il est à l’ouvrage, Monstre#1 ne gigote plus, pas de sautillement de foufounes, pas de tapage du pied ou de petits doigts qui se font aller. Il est concentré sur son travail, tout son corps est investi dans la tâche. La seule chose qui bouge, c’est sa langue! C’est un détail que nous avons retenu de nos visites en ergothérapie, sortir la langue (ou simplement la tirer dans la joue) c’est un mécanisme qui vise à stabiliser le corps pour aller chercher un peu plus d’équilibre… Donc lorsque Monstre#1 se concentre, il a une forte tendance à sortir la langue… comme son PapaMonstre… et son GrandPapaMonstredeSorel… et ses ArrièresGrandPapaMonstres… un trait de famille quoi ;).


Si son pire défaut à l’âge adulte c’est de tirer la langue quand il se concentre, je crois que nous pourrons nous féliciter d’avoir fait un travail pas si mal en tant que parents! D'ici là, Monstre#1 a une liste de projet impressionnante… un foulard pour Noël (2012) pour PapaMonstre, un pour sa mère (2012 aussi) et moi je vais me mériter un énorme toutou hippopotame rose. Je ne sais pas d’où l’inspiration lui ai venue, mais il trouve déjà ça long de faire un mini lapin, je ne retiendrai pas mon souffle pour mon hippo ;).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire