10/20/2011

Un visage qui révèle tout...

C'est vraiment l'impression que j'ai eu, hier soir, quand Monstre#1 est descendu de l'autobus scolaire. La mine longue, le teint pâle, les pieds qui traînent... le chauffeur a presqu'été obligé de descendre avec lui tellement il prenait son temps dans les marches.

Mauvais signe... en effet, lorsque les commentaires de l'école sont bons, Monstre#1 a des privilèges (comme jouer à Lego Universe, écouter un dvd, faire des biscuits ou des jeux dans son cahier d'activité, etc.). Techniquement ça signifie que lorsqu'il nous rapporte de bons commentaires de l'école il est pas mal content. Hier il ne voulait même pas entrer dans la maison.

En regardant les commentaires j'ai vite compris pourquoi! Voyez-vous, Monstre#1 a eu un très mauvais résultat dans la catégorie "Respect des autres" parce qu'il lançait des roches même après plusieurs avertissements. Je n'ai aucuns détails, le commentaire c'était vraiment juste ça... "Claude lance des roches aux amis malgré les avertissements.". Euh... allo, c'est quoi ça comme informations???

Surtout que lorsqu'on lui demande, Monstre#1 affirme qu'il a lancé des roches pour se défendre parce qu'un ami s'amusait à le frapper. Je sais qu’il faut prendre ce genre d’affirmation avec un grain de sel puisqu’il est possible que Monstre#1 fasse travailler son imagination (lire ici : qu’il mente), mais ce n’est pas la première fois qu’en creusant un peu on se fait dire que les autres enfants ont pris Monstre#1 à partie comme étant une cible facile.

Ce qui m’embête le plus c’est le commentaire d’à peine dix mots pour expliquer la situation. Je sais bien que l’école dans la grande ville ce n’est pas parfait, mais il me semble que lorsque j’étais à l’école primaire (jadis) à Montréal, lancer des roches ça nous aurait valu une visite chez le directeur (agresseurs et victimes) et avec les parents. J’ai peine à croire que le suivis de ce genre d’incident soit plus rapproché à Montréal qu’en région.

Si Monstre#1 vise certain jeunes avec ses comportements déplacés, il me semble qu’on devrait être informés de ce qui se passe et aussi de l’identité des enfants impliqués (parce que je connais un Monstre#1 qui ferait un très beau panier de cadeaux à ses victimes rempli de ses jouets préférés et qu’il aurait intérêt à leur donner avec le sourire pour se faire pardonner) et si Monstre#1 est visé par certains jeunes, je pense qu’il faudrait qu’on le sache aussi et que les parents des jeunes impliqués soient aussi mis au courant… Il me semble que c’est la moindre des choses!!

Est-ce qu’on en demande trop? J’ai l’impression qu’ils nous ont donné un 2x4 et qu’ils s’attendent à ce qu’on construise un bungalow avec… Ce n’est pas le travail de l’école d’éduquer les enfants, l’école est là pour les instruire… mais on les éduque comment nos enfants si on doit se battre pour recevoir même pas dix mots de commentaires dans ce genre de situation? Ce n’est pas si grave parce qu’il n’y a pas eu de blessés? Ils attendent vraiment que quelqu’un perde une dent (ou pire) avant d’impliquer les parents?

Chose certaine c’est que nous n’en voyons pas d’autres plans d’intervention, de rencontre ou de stratégies pour aider Monstre#1 à s’adapter au monde scolaire… juste l’attente passive du rendez-vous chez le pédiatre afin qu’il reçoive sa petite pilule et qu’il soit un bon petit zombie bavant sur sa chaise devant la prof. Et on peut faire quoi, nous, si c’est la seule option qu’ils nous présentent? Il n’y a pas d’écoles alternatives ici, c’est la même direction dans les deux écoles primaires possibles pour Monstre#1, donc la même approche et attitude. Il va falloir qu’on entre dans le moule nous aussi?

Ce n’est pas évident comme situation parce qu’il y a plusieurs facteurs à prendre en compte… et si nous pourrions être portés à envoyer valser ma recherche d’emploi et garder Monstre#1 à la maison pour faire « L’école à la maison », je doute très fort que ce soit une approche qui soit facilement acceptée… et est-ce que ce serait vraiment la solution? Après tout, si l’école n’est pas prête à lui faire sa place avec ses forces et ses faiblesses, la solution à retenir c’est quoi? Il doit apprendre à bien se comporter en société, à respecter les autres sans se laisser marcher dessus… moi je croyais que c’était le travail des grands de lui apprendre ces choses et de s’assurer de bien l’outiller pour faire face aux situations qui se présentent à lui.

Qu’est-ce qu’il a appris hier? Que s’il se faisait attaquer il serait puni pour avoir riposté? Est-ce que les autres enfants impliqués ont été punis eux aussi? Pourquoi est-ce qu’on doit se poser toutes ces questions alors qu’on aurait pu avoir toutes ces réponses si le personnel de l’école faisait son travail comme du monde?

Des fois c'est frustrant d'être la belle-mère, parce que je me vois vraiment mal descendre au bureau du directeur et lui faire une crise de nerfs pour qu'il se force le derrière pour travailler en équipe avec les parents de son "pire cas dans toute sa carrière de directeur".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire