9/15/2011

Parce qu'il faut tenir le fort...

Malgré les tracas liés à la scolarité de monstre#1, il faut tenir bon. Pour tenir bon, il faut faire des choses agréables qui nous remontent le moral... vous devinerez sans doutes que je vais parler tricot!

Si je n'ai pas encore monté les mailles d'un projet d'envergure, de mes aiguilles vient de tomber un quatrième petit bonnet de bébé que je compte donner d'ici Noël. Déjà les mailles du cinquième sont montées, même si je n'ai pas eu le courage d'essayer de commencer le tricot comme tel puisque monstre#2 est en quête pour s'assurée que son surnom est bien mérité.

L'avantage avec ces petits bonnets c'est qu'ils tombent très rapidement de mes aiguilles. C'est donc un exercice agréable et rapidement satisfaisant qui me permet de passer le temps avant d'entreprendre mon prochain projet. De plus, la simple pensée que ces petits bonnets feront le bonheur de plusieurs nouvelles mamans dans un futur pas si lointain aide également beaucoup à me remonter le moral.


Bref, une fois que le tableau sera mieu rempli, les petits bonnets seront offert.

D'ici là, je viens de trouver mon projet d'envergure... désolée ToutouMonstre, le gilet de pitou va attendre encore un peu. Le mercure ayant chuté dramatiquement ces derniers jours, monstre#2 requiert maintenant un nouveau manteau d'automne. Comme les finances sont un peu serrées ces jours-ci, je dois donc me dévouer pour lui en confectionner un. Vous comprendrez que ce sacrifice me déchire sauvagement ;).

Pour respecter le fameux volet finance, sans mentionner le volet PapaMonstre exige que le stock de laine actuel soit utilisé avant que j'en achète d'autre, j'ai donc sélectionné la laine la plus chaude: une chenillée.


Je crois que ce sera assez chaud d'ici à ce qu'il soit le temps de sortir le manteau d'hiver... mais le mercure chute rapidement et moi je n'ai pas encore monté mes mailles, puis il y a les tuques/cache cou et mitaines... ahhh!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire